5 questions à Louis-Philippe Roy

À 0h02, le 25 mai 2022 Par SALLE DE NOUVELLES/Chris Lomon, Woodbine Communications

Louis-Philippe Roy est arrivé en Ontario après avoir débuté sa carrière de conducteur dans son Québec natal et est rapidement devenu l’un des meilleurs conducteurs de Woodbine Entertainment. Il a remporté le prix O’Brien en tant que conducteur canadien de l’année en 2018 et 2019 et fera sa première apparition dans le Championnat national des conducteurs cette année après s’être qualifié en 2018 (il s’est absenté de l’événement en raison d’autres engagements). En 2021, il a dépassé les 25 millions de dollars de gains en carrière. Roy est à un peu plus de 50 victoires de 2 000 triomphes en carrière.‎

‎Tu peux faire une apparition en tant qu’invité dans n’importe quelle émission de télévision ou série. Laquelle choisis-tu et pourquoi?‎
« Je n’ai aucun talent quand il s’agit de chanter, mais j’aimerais pouvoir participer à une émission comme ‎‎American Idol‎‎ ou ‎‎Canadian Idol‎‎. Je suis un grand fan de musique, donc tout ce qui s’y rapporte serait parfait. J’aime toutes sortes de musiques. Mes amis et moi écoutons presque tout. En grandissant, nous écoutions beaucoup de punk. »‎

Quel est le temps idéal pour conduire?‎
« Ce serait la course en après-midi, ensoleillé et autour de 25 degrés. Ensuite, tu peux avoir fini vers trois ou quatre heures de l’après-midi et aller déguster quelques bières avec tes amis.‎ »

Si tu pouvais rencontrer une légende du sport canadien, qui choisirais-tu? ‎
« C’est une très bonne question. J’irais avec [la superstar de la LNH] Mario Lemieux, qui me vient à l’esprit en premier. Je l’ai regardé jouer à la télévision et il était évidemment l’un des meilleurs joueurs de hockey. Je sais qu’il était aussi bon au golf et qu’il aurait peut-être pu en faire une carrière, alors je voudrais probablement aller jouer une partie de golf avec lui, et juste parler de sa carrière, de ce qu’il a fallu pour qu’il atteigne un tel niveau, et certains de ses plus grands moments forts. »‎

‎Si on devait faire le film de Louis-Philippe Roy, qui jouerait ton rôle ?‎
Je suis un grand fan d’Adam Sandler, alors j’aimerais qu’il prenne ce rôle. Je ne suis pas aussi drôle que lui, mais j’aime ses comédies. J’aime tous ses films, mais ‎‎Happy Gilmore‎‎ est mon meilleur. C’est un peu un classique et je l’ai vu beaucoup de fois. Je ris à chaque fois que je le regarde. »‎

Quel nom choisiriez-vous pour un cheval Standardbred ?‎
« J’ai élevé quelques chevaux avec mon frère et une jument que je possède appelée JK Soundofmusic, tous les noms des bébés qui viennent d’elle sont liés à Roberto Bissonnette un artiste, un chanteur que j’aime qui est décédé à un jeune âge dans un accident d’hélicoptère. J’ai fini par nommer tous les chevaux d’après les chansons qu’il a écrites. Il a été un joueur de hockey et a joué dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il a été invité au camp des Sénateurs d’Ottawa, mais il n’a jamais réussi dans la LNH. Par la suite, il a fait carrière au Québec en tant que chanteur. Ses chansons parlaient du hockey et de sport. Donc, je trouverais quelque chose qui lui rendrait hommage. »‎

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

3
Juil.

Jouster s’amène dans le Perfect Sting à 100 000 $

Par BELMONT PARK

Propriété de Starlight Racing et vainqueur du Glen Hill Farm, Jouster reviendra sur la distance d'un mille pour la première f...

Lire plus
3
Juil.

Les choix de Daniel “Le Prof” Delisle à H3R

Par DANIEL DELISLE

Choix gagnants : 52/124 – 41.9% Dimanche 3 juillet 1ère course : 2-6-4-3 2e : 5-4-1-6 3e : 2-3-4-1 4e : 4-2-8-5 5e...

Lire plus
3
Juil.

Choix du dimanche 3 juillet

Par SALLE DE NOUVELLES

Woodbine (T) – 5e course : (10) CONGLOMERATE Belmont (T) – 4e course : (7) ALMANZO Gulfstream (T) – 2e course : (5) KOH...

Lire plus