Atlanta en quête d’une première victoire dans le TVG alors que les plans prévoient une saison en 2022

À 0h02, le 20 novembre 2021 Par SALLE DES NOUVELLES/Gordon Waterstone, USTA

Bien qu’elle occupe actuellement la troisième place sur la liste des gains saisonniers pour les juments au trot avec 398 949 $, une victoire samedi soir (20 novembre) dans le TVG Mares Trot à The Meadowlands pour 175 000 $, permettrait à Atlanta de hausser son total à 486 449 $ et de lui octroyer les honneurs en tant que la plus riche de sa catégorie pour la quatrième année consécutive.

Ses trois années des plus hauts gains ont commencé lors de sa saison victorieuse dans l’Hambletonian à l’âge de 3 ans en 2018, et se sont poursuivis au cours des deux dernières années à l’âge de 4 et 5 ans.

Atlanta s’amène dans le TVG avec 31 victoires en 62 départs en carrière, et s’il y avait la moindre question si Atlanta courra à l’âge de sept ans en 2022, l’entraîneur Ron Burke a rapidement réglé la question.

« C’est son dernier départ cette année, mais elle court l’année prochaine », a déclaré Burke. « Je pense qu’elle a encore une excellente année en elle – au moins. Pour autant que je sache, ce sera ‘en avant, toute!’ pour l’année prochaine. »

Atlanta participe au Mares Trot de samedi – l’un des quatre championnats TVG du programme lors de la finale des stakes pour les chevaux âgés en 2021 – avec six victoires en 11 départs, dont un record du monde de 1:49 dans l’Allerage le 10 octobre à The Red Mile. Le mile a été le plus rapide jamais réalisé par une trotteuse, égalant la marque établie par Manchego en 2019, également à The Red Mile.

« J’étais fier qu’elle fasse cela car cela la met en compagnie de chevaux d’élite », a déclaré Burke à propos de l’effort dans l’Allerage.

Ce sera le troisième départ consécutif d’Atlanta en finale TVG, la fille de Chapter Seven sera en quête de sa première victoire. En 2019, elle a terminé deuxième par « une tête » à Emoticon Hanover dans le Mares Trot, et l’année dernière, elle a terminé deuxième derrière la jument Manchego dans l’Open Trot.

Le Breeders Crown est un manque plus important dans le curriculum vitae d’Atlanta, car elle n’a pas encore remporté le trophée en quatre tentatives. En 2018, sa victoire dans l’Hambletonian l’a propulsée aux honneurs de sa catégorie et du Trotteur de l’année, mais elle a perdu par « une tête » face à Lily Stride lors de la finale du Breeders Crown. Au cours des deux années suivantes, Burke a été partant pour lancer Atlanta contre les mâles du Breeders Crown Open Trot, où elle a terminé les deux fois en troisième place contre Bold Eagle et Gimpanzee, respectivement.

De retour cette année dans le Breeders Crown Mares Trot la dernière fois le 30 octobre, Atlanta a dû à nouveau se contenter de la deuxième place derrière Felicityshagwell S. Dans cette course, Felicityshagwell S a mené de fil en fil pour l’entraîneur-conducteur Ake Svanstedt, qui a pu pour négocier un demi-mille en 57.2 avant de mettre les mettre les gaz pour un dernier demi-mille en 55 secondes et garder le premier attaquant, Yannick Gingras qui conduisait Atlanta, à une distance de 1 ½ longueur sous le fil.

« Dans le Breeders Crown c’était comme une affaire de morsure de serpent », a déclaré Burke. « J’étais vraiment content d’elle. Ce n’était pas comme si elle n’était pas bonne, c’était une course étrange. Ake a volé la course ; il a fait un excellent travail, je lui donne tout le crédit du monde. »

Une grande chose pour Atlanta dans le Breeders Crown – sa deuxième place a fait passer ses revenus en carrière au-delà de la barre des 3 millions de dollars pour les propriétaires Crawford Farms Racing, Brad Grant et Howard Taylor, et une victoire dans le TVG ferait d’elle la troisième plus riche jument trotteuse dans l’histoire en Amérique du Nord, derrière seulement Moni Maker et Bee A Magician. Actuellement cinquième, une victoire porterait ses gains à 3 146 102 $, suffisamment pour dépasser Manchego (3 144 777 $) et Hannelore Hanover (3 069 857 $).

Atlanta démarre de la première position lors de la finale TVG de samedi, tandis que Felicityshagwell S s’alignera de la septième position. Burke ne s’attend pas à ce que le même scénario de course se produise cette fois-ci avec Svanstedt contrôlant le tempo à sa guise.

« Je pense que cette course sera totalement différente », a déclaré Burke. « Je ne pense pas que Yannick restera au même endroit, et les autres gars ne laisseront pas Ake s’imposer cette semaine. »

Deux de ces « autres gars » sont David Miller, qui conduira le récent troisième finaliste du Breeders Crown When Dovescry de la huitième position, et Dexter Dunn, qui partira de la position extérieure neuf avec Bella Bellini, la championne du Hambletonian Oaks de cette année qui a reçu une invitation à se mesurer aux chevaux plus âgés en raison de sa victoire dans le Breeders Crown pour pouliches de trois ans de 650 000 $ le 30 octobre à Big M.

Alors que 13 chevaux de trois ans ont couru contre leurs pairs plus âgés dans l’histoire du TVG, seuls deux ont réussi : les poulains trotteurs What The Hill (2017) et Tactical Landing (2018), alors que leur camarade de trois ans Six Pack a terminé deuxième. Les pouliches n’ont essayé que deux fois, Beautiful Sin terminant quatrième (à Emoticon Hanover) en 2019 et Sorella terminant sixième (à Plunge Blue Chip) en 2020.

« Nous demandons beaucoup, mais bon sang, nous allons essayer », a déclaré l’entraîneur Nifty Norman en riant lorsqu’on lui a parlé de l’histoire du TVG avec des pouliches trotteuses de 3 ans.

Norman a admis qu’il était déçu par la position extérieure, mais il s’attend à ce que le conducteur Dexter Dunn fasse la meilleure randonnée possible.

« C’est un peu décevant, mais nous allons essayer », a déclaré Norman à propos de la neuvième position. « La pouliche qui est placée à côté d’elle (When Dovescry), peut-être que nous pouvons la suivre et voir comment cela ira. »

Cette année, Bella Bellini a 11 victoires et six secondes places en 18 départs, avec des gains de 1 091 340 $ pour le propriétaire David McDuffee. Norman a déclaré que McDuffee prévoyait de retirer la fille de Bar Hopping après la finale du TVG, mais un effort important pourrait entraîner un retard dans ce scénario.

« C’est une chance pour (McDuffee) de la regarder contre ce genre de compétition », a déclaré Norman. « Le plan est de la retirer et de l’accoupler avec Walner, mais si elle réussit vraiment bien et montre qu’elle est compétitive avec ces autres juments, il pourrait reconsidérer sa décision. C’était l’idée de tout ça. »

Bella Bellini a fait fructifier sa victoire du Breeders Crown en une victoire dans le Matron  le 11 novembre à Dover Downs, remportant la course par six longueurs en 1:52.2. Ce temps sur la piste de cinq huitièmes de mille est inférieur par un cinquième de seconde de son record en carrière de 1:52.1 établi le 3 juillet sur le tracé d’un mille de The Meadowlands, puis égalé le 7 août dans l’Hambletonian Oaks.

« C’est drôle, car au début de l’année, nous avons eu des problèmes avec elle car elle demandait beaucoup de soins, mais maintenant, à la fin de l’année, elle est la meilleure de toute l’année », a déclaré Norman. « Elle est aussi solide que le roc et en très, très bonne forme. C’est incroyable. Elle a eu pas mal de départs mais pas pour montrer des signes de fatigue. »

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

28
Nov.

Le Gray et Le Mazarine en tête d’affiche dimanche à Woodbine

Par WOODBINE

Un duo de stakes pour jeunes chevaux avec une bourse de 150 000 $, le Gray et le Mazarine, mettent en évidence le programme d...

Lire plus
28
Nov.

Les meilleurs chevaux dans l’action dimanche à Cal Expo

Par CAL EXPO

Oneida Blue Chip, qui a couru au plus haut niveau cet été à Running Aces dans le Minnesota, se profile comme celle à battre d...

Lire plus
28
Nov.

Braxten Boyd profite de son parcours en 2021

Par SALLE DES NOUVELLES/Gordon Waterstone, USTA

Le conducteur Braxten Boyd a remporté 224 courses au cours de ce qui semble être une année exceptionnelle. Mais 222 d'entre e...

Lire plus