Beaucoup plus pour Sylvia Hanover

À 0h04, le 25 octobre 2023 Par SALLE DES NOUVELLES/Paul Delean, Trot Insider

Après avoir échoué de peu avec Sunshine Beach contre Captaintreacherous lors d’un duel épique en 2013, le propriétaire Tony Infilise a finalement pu savourer sa première victoire dans le Breeders Crown il y a un an avec l’ambleuse Sylvia Hanover.

Une répétition serait tout aussi agréable pour l’homme d’affaires québécois.

Il aura deux chances samedi à Hoosier Park lorsque Sylvia Hanover et Front Page Story s’aligneront dans la finale du Breeders Crown de 600 000 $ pour les pouliches de trois ans.

Bien qu’elle ait été devancée lors de son éliminatoire par la meneuse Strong Poison, qui s’en est sorti avec un deuxième quart-de-mille tranquille en 30.3, Sylvia Hanover reste le cheval à battre samedi. La fille de Always B Miki n’a perdu que trois de ses 12 départs cette année après une saison de championnat à deux.

« Beaucoup ne reviennent pas après une année pleine de succès à deux ans, donc nous sommes vraiment satisfaits de la gestion des [entraîneurs] Mark et Shawn Steacy », a déclaré Infilise.

« Elle semble vraiment aimer la cinquième position [elle a remporté le Crown en partant de là, à Woodbine Mohawk il y a un an], alors nous étions ravis lorsqu’elle a tiré à nouveau pour la finale. Espérons qu’elle aura l’occasion de montrer ce qu’elle peut faire. Je ne pense pas que vous verrez des quarts de 30 secondes [en finale]. »

Front Page Story, qui a connu une année productive en course dans l’ombre de sa compagne d’écurie millionnaire, a obtenu la 10e place.

« Nous espérons qu’elle recevra un chèque », a déclaré Infilise, qui fera le voyage à Anderson, dans l’Indiana, pour assister à la course des pouliches.

Ce sera probablement la dernière apparition de Sylvia Hanover en 2023.

« Nous espérons courir avec elle l’année prochaine, si elle est en bonne santé », a-t-il déclaré. « Nous n’en avons jamais eu une aussi dominante dans sa catégorie qu’elle. Elle est la meilleure que nous ayons jamais possédée. Je pense que c’est agréable de voir de bons chevaux continuer à courir, mais ce ne sont pas des machines. »

Infilise et son épouse Betty, résidents de Hudson, au Québec, sont actifs dans les courses Standardbred depuis plus de 40 ans et possèdent environ 50 chevaux, en tout ou en partie. À un moment donné cette saison, ils ont disputé jusqu’à 30 courses.

Après avoir réduit notre implication dans le fonctionnement quotidien de l’entreprise familiale Quadra Chemicals il y a trois ans, « nous avons plus de temps à consacrer à cela », a déclaré Infilise. « Et nous apprécions vraiment la balade. »

Cette aventure leur a valu un champion du Breeders Crown, et les Infilise ne pourraient pas être plus fiers.

« J’adore le trophée. Il est sur un buffet dans notre salle à manger. Nous passons devant lui tous les jours », a-t-il déclaré.

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

21
Juin.

Début ce vendredi des courses spéciales

Par DANIEL DELISLE

Plus tôt dans la saison, on a appris que la Série québécoise, telle qu’on l’avait connue, ne revenait pas en 2024. À la deman...

Lire plus
21
Juin.

Funtime Bayama vendu

Par Laurent Sauvé/Dave Little, Meadowlands Media Relations

Funtime Bayama, troisième dans le North America Cup samedi soir (15 juin), a été vendu pour un montant non divulgué aux propr...

Lire plus
21
Juin.

Choix et commentaires de Daniel « Le Prof » Delisle à H3R

Par Salle de nouvelles/Newsroom

Choix gagnants : 40/93 – 43.0% Vendredi 21 juin 1ère course : 4-3-8-2 4. HP COATICOOK Retour au bercail après deux...

Lire plus