De quatorze longueurs à un nez

À 0h04, le 4 décembre 2021 Par DANIEL DELISLE

C’est connu, tous les chevaux, jeunes surtout, n’ont pas le même rythme de développement. Certains arrivent à maturité plus vite, d’autres plus lentement. Ce qui nous amène à jeter un coup d’oeil aujourd’hui sur l’un des exemples les plus probants, mettant en vedettes, deux purs produits de l’élevage québécois qui s’affrontent au cours des dernières semaines à Mohawk et qui s’affronteront de nouveau ce soir.

À lire dans la chronique de Daniel Delisle.

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

17
Jan.

Une bonne course attendue de Neige Blanche dans l’Astra

Par SANTA ANITA

Neige Blanche a couru neuf fois aux États-Unis, toutes dans des courses de stakes, dont quatre en Grade I. La jument polyv...

Lire plus
17
Jan.

Choix du lundi 17 janvier

Par SALLE DES NOUVELLES

Parx (T) – 7e course : (7) JAMMIN JIMTOWN Laurel Park (T) – 1e course : (4) RISING PERRY Fair Grounds (T) – 6e course :...

Lire plus
17
Jan.

Monticello annule son programme du lundi

Par MONTICELLO

En raison de l'impact de la tempête hivernale Izzy sur le calendrier et les déplacements, et des préoccupations pour la sécur...

Lire plus