De quatorze longueurs à un nez

À 0h04, le 4 décembre 2021 Par DANIEL DELISLE

C’est connu, tous les chevaux, jeunes surtout, n’ont pas le même rythme de développement. Certains arrivent à maturité plus vite, d’autres plus lentement. Ce qui nous amène à jeter un coup d’oeil aujourd’hui sur l’un des exemples les plus probants, mettant en vedettes, deux purs produits de l’élevage québécois qui s’affrontent au cours des dernières semaines à Mohawk et qui s’affronteront de nouveau ce soir.

À lire dans la chronique de Daniel Delisle.

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

8
Déc.

Jesus’ Team affronte un « Super » rival à Gulfstream

Par GULFSTREAM

On pourrait s'attendre à ce que Jesus’s Team propriété de Sonata Stable intensifie sa performance lors de son deuxième départ...

Lire plus
8
Déc.

Choix du jeudi 8 décembre

Par SALLE DES NOUVELLES

Aqueduct (T) – 1e course : (4) BONANA FANNA FOE Gulfstream (T) – 3e course : (5) GRANDE SOIREE Fair Grounds (T) – 7e co...

Lire plus
7
Déc.

La patience paie alors que le temps de Miller arrive

Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA Media Relations Manager

Aucun jour ne se ressemble dans les courses, ce qui est ce que Uriah Miller aime le plus dans son travail dans l’industrie. A...

Lire plus