Engblom de retour au travail après une grande année 2023

À 0h04, le 6 janvier 2024 Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA Media Relations Manager

Après une année 2023 chargée qui a vu Per Engblom terminer deuxième en Amérique du Nord pour les victoires et cinquième pour les bourses, l’entraîneur devrait revenir dans l’action ce week-end avec 11 chevaux courant à The Meadowlands.

Engblom, ancien assistant de Jimmy Takter, a vu sa cinquième année avec sa propre écurie se terminer avec 363 victoires et 6,09 millions de dollars de gains. Ces chiffres ont doublé ses précédents sommets dans les deux catégories, établis en 2022.

De plus, Engblom a remporté le titre d’entraîneur à Yonkers Raceway, où il a remporté 231 victoires et 3,83 millions de dollars en bourses. Il a terminé troisième pour les victoires à Harrah’s Philadelphia, où il était le meilleur entraîneur en 2022, et à égalité au troisième rang à The Meadowlands.

« Cela a bien commencé et une chose en a entraîné une autre », a déclaré Engblom. « Nous avons eu plus de chevaux, et de meilleurs chevaux sont arrivés. À partir de ce moment-là, cela a en quelque sorte continué. »

Engblom a accumulé la plupart de ses victoires et de ses bourses dans les courses régulières. Ses chevaux n’ont couru pour 50 000 $ ou plus que 82 fois en 1 760 départs.

« Nous avons beaucoup couru, mais c’était le genre de chevaux que nous avions », a déclaré Engblom. « Nous avions aussi des chevaux de Stake, qui ne couraient pas autant, mais avec le nombre de chevaux de course que nous avions, nous devions les faire beaucoup courir. C’est comme ça que nous avons organisé et c’est comme ça qu’ils ont bien fait. »

« Nous n’avions pas de cheval remarquable. Nous n’en avions pas un qui soit vraiment intervenu et qui se soit révélé être notre star. Nous avions juste un peloton de chevaux très solide. Nous avions beaucoup de chevaux qui gagnaient entre 75 000 $ et 150 000 $, qu’il s’agisse de chevaux de stakes ou de chevaux de courses régulières. C’est peut-être ce qui nous a marqué (à propos de la saison), que nous en ayons eu autant. C’est bien parce que je sais que le programme fonctionne. Nous devons juste continuer à chercher ce cheval spécial. »

Réaliser 1 760 départs – le troisième plus grand nombre de départs chez les entraîneurs en Amérique du Nord – était un défi, mais Engblom a remercié son entourage pour avoir contribué à rendre cela possible.

« Nous avons une super équipe ; J’ai de la chance de cette façon », a déclaré Engblom, dont l’équipe comprend sa femme Hélène et son frère Petter. « J’aime être présent à l’écurie tous les jours, mais mon frère peut intervenir et prendre le relais lorsque je dois voyager. J’ai une aide précieuse qui sait quoi faire et qui s’en occupe. »

Engblom débutera cette année avec une centaine de chevaux, dont plus d’une vingtaine qui sont âgés de 2 ans.

« Nous avons eu plus de bébés cette année », a déclaré Engblom. « J’essaie de ne pas devenir fou lors des ventes de yearlings. J’essaie d’acheter des chevaux que j’aime et de dépenser l’argent que je pense qu’ils valent. J’aurais peut-être aimé en avoir quelques autres, mais c’était difficile à Lexington parce que, comme tout le monde, nous voulions avoir la double éligibilité et il fallait payer une prime. Mais c’est un bon signe pour notre entreprise. »

Parmi les partants d’Engblom ce week-end, deux participeront à l’épreuve de 27 500 $ samedi pour les juments ambleuses à The Meadowlands. Tony’s Mom, une 5 ans, a une cote matinale de 6 contre 1 avec Jason Bartlett dans le sulky. Elle a terminé deuxième à Big M le 23 décembre, lorsqu’elle a terminé la course avec un dernier quart en 26.1. No Win No Feed A est à 8 contre 1 avec Corey Callahan aux guides. Âgée de 9 ans, elle en sera à son troisième départ pour Engblom.

Queen Of Success est la favorite à 2 contre 1 avec Johnathan Ahle aux guides pour l’entraîneur Tony Alagna.

« C’est un peloton équilibré », a déclaré Engblom. « Il y a de très bons chevaux. J’aime mes deux juments. Elles sont en bonne forme. »

Engblom surveillera les performances des deux juments lors de leurs prochains départs et déterminera si l’une ou les deux iront dans le Blue Chip Matchmaker Series dans quelques mois à Yonkers. Tony’s Mom a participé à 13 de ses 19 courses l’année dernière à Yonkers, en remportant huit.

« Elles sont toutes les deux dans cette catégorie (Matchmaker) si elles courent assez bien », a déclaré Engblom. « Tony’s Mom a la vitesse et se déplace parfaitement. Elle a une si belle allure. Elle est solide. »

« Je pense qu’elles ont toutes les deux des capacités. Tony’s Mom a bien grandi pour nous. No Win No Feed s’entraîne bien. Je vise ça avec les deux, mais on verra. Le temps nous le dira. »

Les courses débutent à 18h20 à The Meadowlands.

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

24
Fév.

Le Rebel Stakes avec Timberlake

Par OAKLAWN PARK

Timberlake (#7) est à deux courses d’atteindre le Derby du Kentucky. Son parcours commence dans le Rebel Stakes de 1,25 milli...

Lire plus
24
Fév.

Un calendrier porteur d’espoir

Par DANIEL DELISLE

À chaque année, un des moments forts de l’hiver, est la parution du calendrier des courses à H3R. C’est attendu, espéré et sa...

Lire plus
24
Fév.

Choix du samedi 24 février

Par SALLE DES NOUVELLES

Aqueduct (T) – 5e race: (7) WHISTLER’S STYLE Laurel Park (T) – 7e race: (6) MISS HARRIETT Gulfstream (T) – 4e race: (4)...

Lire plus