Franco est heureux quand les autres sont heureux‎

À 0h40, le 6 mars 2022 Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA

Juan Franco aime la sensation de gagner, mais ce qui lui plaît le plus, c’est de partager ce sentiment avec les autres.‎

‎Franco, un Guatémaltèque de 44 ans qui vit aux États-Unis depuis plus de deux décennies, conduit régulièrement à la piste de Hawthorne dans l’Illinois. Jusqu’à présent cette saison, il a remporté 13 courses – le sixième plus grand nombre sur la piste – et 140 441 $ en bourses.‎

‎En carrière, qui a débuté avec 146 courses en 2016, Franco a remporté 249 courses et 2,38 millions de dollars. Franco, qui depuis 2016 a effectué en moyenne 522 départs par an, a été surpris lorsqu’il a appris que son prochain triomphe serait le numéro 250.‎

‎« Je ne le savais pas », a déclaré Franco. « Je n’y pense même pas, je ne compte jamais mes victoires. Mais c’est bien. Je suis heureux. C’est ce qui a fait ma journée.‎ »

‎Faire la journée des autres, cependant, est ce qu’il a appelé la meilleure partie des courses.‎

‎« Ce que je préfère, c’est de rendre les entraîneurs et les propriétaires heureux », a déclaré Franco. « C’est ce que je préfère. Je suis heureux quand je gagne une course pour eux, mais aussi quand un cheval va bien, peut-être mieux qu’avant, et puis les propriétaires, les entraîneurs et les palefreniers, tout le monde est heureux. Quand ils sont heureux, je suis très heureux pour eux. »‎

‎Il n’y avait pas de courses au Guatemala, mais Franco a grandi dans une ferme et montait à cheval. Quand il est arrivé aux États-Unis, la Californie a été son premier arrêt, où il a passé plusieurs mois du côté des pur-sang avant qu’un beau-frère travaillant à Balmoral Park ne le convainque de déménager dans l’Illinois et d’essayer les Standardbreds.‎

‎« Il a dit qu’ils cherchaient des gens pour des emplois », a déclaré Franco. « Il a dit qu’il pensait que c’était une bonne idée pour moi de l’essayer et que si je n’aimais pas, je pourrais retourner (en Californie). J’ai trouvé un emploi, j’ai aimé et je suis resté. »‎

‎Au fil des ans, Franco est passé de palefrenier à deuxième entraîneur en passant par conducteur. C’est l’entraîneur Nelson Willis qui a lancé Franco dans le sulky en 2016, et la première sortie de Franco dans une qualification s’est soldée par une victoire avec l’ambleur Control Tower entraîné par Willis.‎

‎« Nous avons entraîné des chevaux ensemble », a déclaré Franco. « J’ai fait du très bon travail, alors Nelson m’a demandé si je voulais conduire un cheval. Je lui ai dit que je ne savais pas comment. Il a dit que j’entraînais bien les chevaux, c’est la même chose de conduire. Il m’a dit qu’il m’aiderait.‎ »

‎« Il m’a fait preuve d’une grande confiance. C’est l’homme.‎ »

‎Plus tard cette année-là, Franco a obtenu sa première victoire au pari mutuel avec l’ambleur Parklane Dragon, également entraîné par Willis, avec une cote de 25 contre 1 à Hawthorne.‎

‎« C’était très excitant », a déclaré Franco. Nelson Willis avait un autre cheval là-dedans, un bon cheval (le favori à 1 pour 2 Parklane Indy) avec Casey Leonard, et je ne m’attendais pas à battre ce cheval, mais nous l’avons fait. Je pense que c’était de la chance.‎ »

‎L’année suivante, Franco a commencé à avoir des opportunités sur le circuit des stakes de l’Illinois, et en 2019, il a remporté sa première victoire dans une course à six chiffres, remportant le championnat Plum Peachy par une tête avec Fox Valley Halsey de Willis.‎

‎« Dans le cercle des vainqueurs, tout le monde me parlait et je ne pouvais pas parler », a déclaré Franco. « Mes émotions sont venues. J’étais sous le choc. J’étais très heureux.‎ »

‎La victoire de Franco a porté ses fruits à plus d’un titre. Il avait récemment acheté un nouveau casque pour environ 800 dollars, et Willis a déclaré qu’il paierait pour cela si Fox Valley Halsey gagnait.‎

‎« La première chose qu’il a dite quand il est arrivé dans le cercle des vainqueurs, c’était merde, maintenant je dois payer pour votre casque », se souvient Franco en riant. « Alors, il a payé pour le casque. »‎

‎L’année dernière, Franco a commencé à se diversifier et à en conduire lors des foires du comté. Il n’avait jamais conduit sur des pistes d’un demi-mille auparavant, mais il a remporté 10 des 26 départs sur le circuit.‎

‎« J’ai aimé ça », a déclaré Franco. « Quand vous êtes un compétiteur, vous ne vous souciez pas de l’endroit où vous allez ou de la personne avec qui vous êtes en compétition. Vous y allez et vous espérez que les choses se passent bien. »‎

‎En plus de ses triomphes aux foires du comté, Franco a obtenu ses premières victoires à Hoosier Park et Oak Grove.‎

‎« J’ai eu de la chance jusqu’à présent », a déclaré Franco. « Je dois remercier Dieu d’avoir rencontré de très bonnes personnes, de très bons entraîneurs. Je suis content de tout ça.‎ »

‎« J’ai des souvenirs partout. Je pense que chacun d’entre eux est important. Je veux juste rester heureux et en bonne santé et être compétitif avec les bons conducteurs ici et en Ohio, en Indiana et au Kentucky. Voilà. Nous partirons de là.‎ »

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

28
Nov.

Lasix ne devrait pas être le mot sale débutant par « L »

Par TROT MAGAZINE

Le samedi 22 octobre, alors que je regardais une merveilleuse carte de course de Mohawk, composée principalement d’éliminatoi...

Lire plus
28
Nov.

Choix du lundi 28 novembre

Par SALLE DES NOUVELLES

Mahoning Valley (T) – 2e course : (7) NAUGHTY PRINCE Parx (T) – 6e course : (3) DALTON Mountaineer (T) – 4e course : (2...

Lire plus
27
Nov.

Bulldog Hanover sort vainqueur

Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA Media Relations Manager

Apparaissant pour la dernière fois de son illustre carrière, "The Bulldog" a été une fois de plus le meilleur. Bulldog Han...

Lire plus