General Dolan se classe comme le meilleur des frères Esposito

À 0h03, le 17 février 2022 Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA

‎ Il y a quinze ans, les frères John et Robert Esposito ont acheté leur premier cheval, une ambleuse nommée Townes Party Girl, et la jument a encore un impact agréable sur leur vie tout ce temps plus tard.‎

‎Townes Party Girl est la mère de General Dolan, le gagnant de stakes de 337 407 $ en carrière pour l’élevage personnel des Esposito. Nommé d’après l’ami d’enfance de Robert, Richie Dolan, qui a acquis le surnom de « général » alors qu’il servait au Vietnam, le hongre est toujours aussi performant à l’âge de 7 ans.‎

‎Jeudi, General Dolan participera à l’Amble de la classe ouverte de 26 000 $ à la piste Miami Valley, où il partira de la pole position avec Trace Tetrick aux guides pour l’entraîneur Tyler George. En carrière, General Dolan a remporté 24 de ses 130 courses.‎

‎« C’est le meilleur cheval que nous ayons eu », a déclaré John, qui était également parmi les propriétaires de GJ Photo Victory, un gagnant de l’American-National Stakes 2011. « Il est constant. Il a couru contre des chevaux de haut calibre, et il vous donne un effort honnête à chaque fois, quoi qu’il arrive. Il essaie avec son cœur. Il avance comme s’il allait au ralenti et avant que vous ne vous en rendiez compte, il est 1-2-3.‎ »

‎« C’est un élevage personnel, et vous n’avez pas beaucoup de chevaux comme ça. C’est sûr que c’est un bon cheval. Il a la pole cette semaine, donc il devrait être capable de faire des dégâts. Il est fort. Il se sent bien. S’il obtient le bon mille, il sera là. »‎

‎John et Robert, qui ont tous deux pris leur retraite il y a 10 ans après avoir travaillé plus de trois décennies comme enseignants à Chicago, n’ont qu’une seule poulinière, Townes Party Girl. Les Esposito ont partagé la propriété d’elle pendant sa carrière en course, qui l’a vue gagner 21 de ses 86 départs, y compris le Grandma Ann Stakes de 200 000 $ pour les pouliches de 3 ans à Balmoral Park en 2008.‎

‎Townes Party Girl, entraînée par Nelson Willis, a démarré dans le Grandma Ann de la neuvième position et était cotée à 19 contre 1. Avant la course, John a dit au conducteur Dave Magee qu’il avait rêvé que la pouliche a remporté la course.‎

‎« Effectivement, elle a gagné, et Dave était aux anges », a déclaré John. « Il m’a dit : ‘Tu avais raison, ton rêve est devenu réalité.’ Et maintenant, General Dolan est un rêve devenu réalité. »‎

‎General Dolan, un fils de ‎‎Rockin Image‎‎ qui a été entraîné plus tôt dans sa carrière par Brett Selby et Bob Phillips, a remporté le circuit Indiana Sire Stakes à l’âge de 2 et 3 ans. Toujours à 2 ans, il a terminé troisième dans l’Elevation Stakes.‎

‎Il a enregistré son meilleur temps jusqu’à maintenant en février 2020, gagnant en 1:49.3 à Miami Valley.‎

‎« Ce fut un vrai frisson », a déclaré John, qui a noté que General Dolan avait gagné sur toutes les pistes qu’il avait visitées: Miami Valley, Harrah’s Hoosier Park, Dayton Raceway, Scioto Downs et Hawthorne.‎

‎Chacune des deux dernières saisons, General Dolan a remporté sept de ses 32 courses et 75 000 $. Cette année, il a remporté une victoire en quatre départs et 13 200 $.‎

‎« Je pense que nous aurons un bon succès cette année », a déclaré John. « Nous avons bien fait à Miami Valley, et nous serons de retour à Hoosier Park quand la piste ouvrira ses portes à la fin du mois de mars.‎ »

‎« Mon frère et moi tirons notre plaisir dans ce cheval. Il est une bénédiction. Vraiment une bénédiction.‎ »

‎Les courses commencent à 16h10 à Miami Valley.‎

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

25
Mai.

Les pouliches du circuit NYSS s’amènent à Buffalo mercredi‎

Par BUFFALO

‎Les dames occuperont le devant de la scène à la piste Buffalo mercredi après-midi (25 mai), alors que toutes les courses sau...

Lire plus
25
Mai.

Choix du mercredi 25 mai

Par SALLE DE NOUVELLES

Parx (T) – 4e course : (7) DUNE JUMPER Finger Lakes (T) – 5e course : (4) SMART BROAD Belterra Park (T) – 2e course : (...

Lire plus
25
Mai.

5 questions à Louis-Philippe Roy

Par SALLE DE NOUVELLES/Chris Lomon, Woodbine Communications

Louis-Philippe Roy est arrivé en Ontario après avoir débuté sa carrière de conducteur dans son Québec natal et est rapidement...

Lire plus