Jujubee mène une vie de conte de fées

À 3h02, le 3 août 2023 Par SALLE DES NOUVELLES/Nick Salvi, pour The Meadowlands

L’un des chevaux les plus intrigants et les plus énigmatiques de ces dernières années a été le récipiendaire du Dan Patch Trotteur de l’année 2021 Jujubee. Maintenant âgé de 5 ans, il revient à The Meadowlands, site de deux de ses plus grandes victoires, pour affronter huit talentueux trotteurs âgés dans le John Cashman Memorial de 278 000 $ le jour du Hambletonian.

L’histoire de Jujubee est vraiment un conte à la Horatio Alger, décrivant les récompenses que l’on peut tirer du travail acharné et de la persévérance. Sa carrière en course en est une à partir de laquelle des débuts plus humbles seraient difficiles à comprendre.

Comme dit dans les contes de fées… Il était une fois…

Les propriétaires Jon et Joyce Erdner ont élevé La Cantera, une jument par Cantab Hall de capacité modeste que Jon avait achetée à l’âge d’un an et les trois poulains résultants ont gagné un total cumulé de 3 769 $ avant de l’emmener à Creatine en 2017. Cela s’avérerait être un coup gagnant car le résultat était un beau poulain noir de jais qui s’appellerait Jujubee, un terme que Jon utilise fréquemment dans la conversation.

Au cours des années suivantes, son curriculum vitae viendrait inclure le prix Dan Patch susmentionné, un Breeders Crown, la finale des PA Sires Stakes et une victoire en 1:49.3 dans le Kentucky Futurity 2021. Jujubee a été le tout premier trotteur de 3 ans à battre 1:50 à The Meadowlands avec son record de piste de 1:49.4 et reste le seul trotteur de 3 ans de l’histoire à avoir gagné deux fois sous 1:50. Dans l’ensemble, Jujubee a remporté 18 de ses 34 départs en carrière en route vers des gains en carrière de 1 178 145 $.

Mais, commençons par le début. Pendant des années, Greg Wright Sr, avait entraîné en hiver les chevaux des Erdners au centre d’entraînement de Hawkinsville, dans le centre de la Géorgie, une charmante installation dans ce qui pourrait être décrit comme un petit hameau tranquille du sud.

C’est là que cela devient vraiment intéressant… lorsque les chevaux des Erdner ont été transportés à Wright en tant que yearlings, Jujubee avait été confondu avec un poulain de Uncle Peter et entraîné selon cette hypothèse. Quand ils sont venus dans le nord, Jujubee, considéré comme le poulain de Uncle Peter, a été envoyé à l’entraîneur Scott Mogan pour se préparer à participer au programme de l’Ohio. Ce n’est que lorsqu’il a été inscrit pour se qualifier que l’erreur d’identité a été réalisée et que Jujubee, étant un fils de Creatine, n’était pas éligible dans l’Ohio mais dans le PA.

Eh bien, après une interruption de deux mois pour cause de maladie, Jujubee a été renvoyé à The Meadows et placé dans l’écurie de Greg Wright Jr. À ce moment-là, l’année était à moitié terminée et avec les circonstances telles qu’elles étaient, la vente du poulain a été discutée. Mais Greg a vu quelque chose en lui et Jujubee s’est qualifié en octobre, a récolté une première victoire en 1:59.1 et a trotté en 1:57.1 pour une deuxième place.

« J’ai été vraiment impressionné par lui une fois qu’il est arrivé aux courses », a déclaré Greg Jr. à propos de son départ. « Il nous en a montré assez dans ces quelques départs pour le ramener et le mettre en nomination dans les Sires Stakes. C’était un hiver court pour lui, il avait besoin de départs, alors nous l’avons ramené un peu tôt pour se préparer à un événement à nomination tardive avant le début des stakes, et il n’a cessé de s’améliorer. »

Le départ à sa deuxième année a été une victoire en mars dans une course régulière pour Greg, qui a ensuite engagé Tony Hall pour conduire et Jujubee allait remporter cette finale à nomination tardive, puis deux PA Sires Stakes. En août, la fiche de Jujubee était de neuf victoires et deux deuxièmes en 12 départs et près de 150 000 $ en gains. Sans autre stake que le PASS et la confiance que leur cheval pouvait concourir au plus haut niveau, Jujubee a été inscrit à The Meadowlands où il a réussi un record de piste de 1:49.4 dans le Muscle Hill.

« Il avait battu de très bons poulains dans le PASS et nous voulions voir comment il se mesurerait aux types du Grand Circuit. Il n’était engagé dans rien d’autre, nous devions donc le compléter avec tout ce qui était disponible et nous devions savoir s’il était assez bon », se souvient Greg. « Le Muscle Hill était parfait. Il a été génial, il a battu un des meilleurs poulains en Dancinginthedark là-bas et il est allé vite. »

Ce mille a lancé une saison d’automne de conte de fées; Jujubee a été jumelé à Andrew McCarthy et a remonté au classement, remportant la finale du PASS, le Langley Memorial, le Kentucky Futurity et le Breeders Crown, récoltant près d’un million de dollars en gains et les honneurs de fin d’année.

Les Erdner avaient des offres de vente; mais ont plutôt choisi de garder leur fierté et leur joie en prévision de le faire courir en tant que cheval âgé. Ainsi, Jujubee et Greg Jr. ont passé l’hiver à Vero Beach pour se préparer et tout s’est bien passé jusqu’à une qualification en avril à Spring Garden où, malgré une victoire en 1:56.1, Greg a estimé que le cheval n’était tout simplement pas parfait. Un examen approfondi a révélé une petite ombre dans un paturon arrière et le plan a été suspendu jusqu’en septembre.

Avec tout ce temps perdu et les autres en pleine forme, il est difficile de rattraper son retard, en particulier à ce niveau. Et bien qu’il ait remporté l’Allerage en 1:50.2 tout en gagnant près de 200 000 $ en seulement sept départs, la saison a été une déception.

« Il a combattu des problèmes toute l’année. D’abord la fêlure, dont il s’est vite remis et s’est bien qualifié à Pocono. Mais ensuite, il a été un peu malade, a perdu plus de temps et il n’y a pas eu de départs faciles. Il a mal au pied, alors sur la surface de la piste Red Mile, nous nous attendions à ce que ce soit correct, mais lorsque nous sommes retournés sur les pistes de poussière de pierre, c’était un problème », se souvient l’entraîneur.

Donc, un autre hiver au repos et un autre retour. Un départ décent à Pocono pour commencer, puis direction le Crawford Farms à The Meadowlands et une décevante 10e place.

Wright a parlé de la saison jusqu’à présent:

« Cette année, nous sommes dans une meilleure position que l’année dernière, il a eu deux bonnes qualifications mais a ensuite saigné dans la course à Pocono. Andrew était très satisfait de la façon dont il a performé à ce premier départ, mais il s’est arrêté de manière inhabituelle dans le droit. Le cheval était trop agressif au début du mille et Andrew pensait en fait qu’il l’avait peut-être étouffé. Nous l’avons fait examiner après la course et avons constaté qu’il avait saigné. »

« Une solution assez simple, n’est-ce pas ? Mettez-le sous le Lasix. Eh bien, Jujubee est un étalon très actif, ça a toujours été une corvée de le garder hydraté et j’étais inquiet à ce sujet, et le Lasix c’était le cas. C’est donc à Meadowlands que nous débutons notre premier départ sur le Lasix avec une mauvaise position. »

« Le garder hydraté avec le transport et la chaleur a fini par être trop et il est sorti de la course avec des conséquences – un déséquilibre électrolytique. Je crois que nous avons cela sous contrôle maintenant et nous ferons tout notre possible pour le garder sous contrôle… jusqu’ici tout va bien. »

La bonne nouvelle est que Jujubee s’amène dans le Cashman Memorial après avoir établi le record de tous les temps au trot de 1:51.1 pour le conducteur Hunter Myers lors d’un Open à The Meadows vendredi dernier.

Dans le Cashman de samedi, Jujubee partira de la position cinq dans le peloton de neuf, retrouvera Andy McCarthy et cherchera à poursuivre son histoire de Cendrillon pour ses propriétaires fidèles.

Tout se passe à The Meadowlands samedi après-midi, le « plus grand jour des courses sous harnais ».

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

20
Juin.

« Duke » espère régner dans l’éliminatoire du Yonkers Trot

Par Laurent Sauvé/Ken Weingartner, USTA Media Relations Manager

Duke Of Walner se dirigera vers la seule division éliminatoire du Yonkers Trot vendredi à la recherche de sa première victoir...

Lire plus
20
Juin.

Début ce vendredi des courses spéciales

Par DANIEL DELISLE

Plus tôt dans la saison, on a appris que la Série québécoise, telle qu’on l’avait connue, ne revenait pas en 2024. À la deman...

Lire plus
20
Juin.

Vernon accueille vendredi les pouliches de trois ans du circuit NYSS

Par Laurent Sauvé/Vernon Downs

Vernon Downs accueillera deux divisions des New York Sire Stakes pour pouliches de 3 ans vendredi 21 juin. Peace Talks (Ja...

Lire plus