La carrière de Brady Jenson est en plein essor

À 0h03, le 19 mai 2021 Par SALLE DE NOUVELLES/RICH FISHER, USTA

Brady Jenson a longtemps travaillé avec les chevaux à la piste Running Aces au Minnesota et, il y a trois ans, a également ouvert une écurie à The Meadows dans l’ouest de la Pennsylvanie. Ces emplacements ne sont pas une pratique courante dans les courses sous harnais, mais cela permet à Jenson d’être plus proche de ses bien-aimés, les Steelers de Pittsburgh, pendant la saison de football.

« Ouais, c’est très pratique », dit-il en riant.

C’est aussi un peu étrange qu’un homme né et élevé dans l’Iowa suive les Steelers. Mais, tel père, tel fils.

« Mon père (Larry) a dit que les couleurs de son école étaient l’or et le jaune et il est devenu un fan des Steelers quand il était jeune à cause de cela », a déclaré Brady. « J’ai grandi en encourageant les Steelers avec lui. »

Le temps passé par Jenson à Washington, en Pennsylvanie, va bien au-delà de regarder Ben Roethlisberger, alors que lui et sa petite amie Stephanie O’Connell s’occupent d’une écurie de huit chevaux à The Meadows. Jenson est à égalité au 14e rang du classement des entraîneurs sur la piste, avec 12 victoires, et son pourcentage de victoire de 16.4% est au huitième rang parmi les entraîneurs avec au moins 60 départs.

Avec l’ouverture de la piste Running Aces dimanche dernier, Jenson, O’Connell et sa famille, dont Larry, maman Linda et son frère Brandon, sont à l’ovale du Minnesota pour entraîner un autre groupe de chevaux.

« C’est la 12e année que Running Aces est ouvert », a déclaré Jenson, propriétaire de quelques-uns des 20 chevaux et entraîneur d’un total de 25 chevaux avec sa famille. « J’ai grandi dans les foires de l’Iowa quand j’étais jeune. Running Aces est à seulement trois heures et demie de transport de notre ferme, donc une fois qu’elle a ouvert, nous nous sommes diversifiés avec des chevaux élevés au Minnesota et en Iowa. J’ai plus de chevaux de course et j’essaie de faire plus que juste des courses dans les foires comme quand j’ai grandi. »

C’est un milieu vers lequel Jenson était attiré depuis longtemps, malgré deux séjours différents à l’université. Au bout d’un an, il a quitté l’école pour travailler aux écuries. Il est ensuite retourné en classe pour des raisons qu’il ne peut toujours pas expliquer, et cela a duré quatre mois.

« Honnêtement, je ne sais pas pourquoi j’y suis retourné », a déclaré Jenson. « Je pense que j’avais des amis qui étaient là-bas, j’avais besoin d’acquérir cette expérience universitaire. Je suis arrivé là-bas, j’étais au premier semestre, assis en classe sur mon ordinateur portable à regarder les chevaux. Je ne faisais même pas attention en classe. Je me suis dit « Pourquoi suis-je ici? »

« La chose suivante que je sais, c’est que Erv Miller avait besoin d’aide. C’était en Floride et je me suis dit « au diable tout ». Dès la fin du semestre, le lendemain de Noël, je suis parti pour la Floride. Je les ai aidés à terminer l’expérience de la Floride, je suis revenu à Running Aces cette année-là et je suis allé aider la famille et je le fais à plein temps depuis. »

Jenson a célébré son 21e anniversaire en travaillant avec Miller en 2017 et pendant ce temps, il a tiré des leçons précieuses de l’entraîneur à succès.

« En fait, je suis allé là-bas en tant que palefrenier, et je pense que j’ai beaucoup appris sur les soins de base d’un cheval », a-t-il déclaré. « Voir comment une grande écurie est gérée, et le système et ce qu’il faut pour bâtir les fondations d’un jeune cheval de 2 et 3 ans. »

Depuis, la carrière de Jenson est en plein essor. Il a commencé à entraîner et à conduire en 2015 et a remporté 119 courses en tant qu’entraîneur et 82 en tant que conducteur. Il a réussi sa meilleure année comme entraîneur l’an dernier avec 31 victoires, et a remporté 22 triomphes en tant que conducteur. Son record de victoires dans une saison comme conducteur est de 26, établi en 2019.

« Je suis en quelque sorte arrivé au point où je me concentre vraiment sur l’entraînement et la construction d’une écurie », a déclaré Jenson. « Je veux construire une bonne écurie pour l’entraînement. J’ai conduit un peu à The Meadows à mes premières années et cette année, je suis allé là-bas, je me suis dit: « Je vais me concentrer sur l’entraînement et mettre les conducteurs en qui j’ai confiance. » Cela a vraiment décollé, je poursuis comme ça et je conduis à l’occasion. »

« À Running Aces, je conduis à plein temps. Pour la plupart, ce sont mes chevaux, mais je prends un conducteur de relève parfois. »

Tout ce qu’il fait, semble fonctionner. Cette année, Jenson a remporté 15 de ses 78 courses en tant qu’entraîneur. Il a à peine 1 million de dollars en bourses en carrière en tant qu’entraîneur.

« Les six derniers mois ont été la meilleure partie de ma carrière », a-t-il déclaré. « Des années à construire et à essayer d’obtenir de meilleurs chevaux chaque année ont en quelque sorte fonctionné. J’ai acheté de bons chevaux l’automne dernier pour les emmener à The Meadows. J’ai commencé à réclamer un peu là-bas, réclamé les bons chevaux et j’ai eu un peu de succès. Jusqu’à présent, cette année a été ma meilleure année. »

Interrogé sur ce qu’il a amélioré au fil des ans, Jenson a déclaré: « Il s’agit simplement de vous en tenir à votre programme et de ne pas vous décourager par une mauvaise semaine. Vous devez garder la motivation au lieu de vous laisser abattre. Je crois fermement qu’il faut avoir un programme et adopter un programme qui fonctionne pour les chevaux et s’occuper d’eux. »

Jenson a espoir de concourir sur certaines des principales pistes du pays, mais se rend compte que cela n’a pas de sens de s’y précipiter tant qu’il ne sait pas s’il a les bons chevaux.

« Je voudrais aller vers l’Est et essayer de faire une plus grande carrière », a déclaré Jenson. « C’est toujours un rêve de courir à Meadowlands et à Yonkers, de pouvoir concourir au plus haut niveau. Mais il faut bâtir pour cela, vous ne pouvez pas y aller avec des chevaux au hasard et vous attendre à bien faire. »

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

20
Sep.

Jour de gloire pour Droit De Replique et Captain Dragon

Par DANIEL DELISLE

Les handicapeurs de tous crins se sont fait la dent en ce dimanche sur un programme qui ne révélait pas facilement ses secret...

Lire plus
20
Sep.

Les finales du Commonwealth prévues lundi à The Red Mile

Par THE RED MILE

Parallèlement au Kentucky Championship au cours du mois dernier, les chevaux âgés de deux et trois ans de chaque sexe et allu...

Lire plus
20
Sep.

Le Quillen Memorial en vedette lundi à Harrington

Par HARRINGTON RACEWAY

La 14e édition du Bobby Quillen Memorial de 150 000 $ est la tête d’affiche du programme du lundi 20 septembre à la piste Har...

Lire plus