L’ascension fulgurante de Francis Guillemette

À 0h04, le 5 mars 2022 Par DANIEL DELISLE

Comme d’autres avant lui l’ont fait, quand Francis Guillemette a mis le cap sur l’Ontario et la région de Toronto en mai 2020, il y avait dans son baluchon une quelconque expérience comme entraîneur de chevaux, une enfance et une adolescence passées dans ce contexte favorable, un anglais limité ( il dira en riant, yes, no et toaster ! ) , quelques dollars d’économie et un immense espoir de bien faire.

A lire dans la chronique de Daniel Delisle.

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

26
Jan.

Lukas revient dans le Pegasus avec Last Samurai

Par GULFSTREAM

Jamais timide à l'idée de faire courir des chevaux dans des événements majeurs dans tout le pays, D. Wayne Lukas, 87 ans, ent...

Lire plus
26
Jan.

Choix du jeudi 26 janvier

Par SALLE DES NOUVELLES

Aqueduct (T) – 3e course : (6) OUR ROSIE DIAMONDS Gulfstream (T) – 7e course : (3) PARIS PEACOCK Fair Grounds (T) – 7e...

Lire plus
26
Jan.

Un paiement obligatoire du Jackpot Hi-5 est prévu pour samedi à Woodbine Mohawk

Par SALLE DES NOUVELLES

La direction de Woodbine Entertainment a annoncé qu'un paiement obligatoire pour le Jackpot Hi-5 sera offert ce samedi (28 ja...

Lire plus