Le jockey qui a gagné une course malgré son décès

À 0h04, le 26 avril 2021 Par SALLE DES NOUVELLES

Dans l’histoire étrange et merveilleuse des courses de chevaux, Frank Hayes occupe une place unique. Le 4 juin 1923 à Belmont Park de New York, le jockey de 35 ans a remporté la seule course de sa carrière sur le cheval Sweet Kiss.

Frank Hayes est né en 1888 dans une famille américano-irlandaise à Brooklyn, New York. Dès son plus jeune âge, il savait que sa vie était destinée avec des chevaux. Il vivait au centre-ville de Brooklyn avec sa mère et sa sœur, mais il était rarement à la maison. Il a consacré tout son temps et son énergie aux courses de chevaux, mais malheureusement, il n’a jamais réussi à devenir un jockey de premier ordre.

Frank Hayes a été employé comme homme d’écurie pour l’éleveur de chevaux James K.L. Frayling qui voyait le potentiel de Hayes en tant qu’entraîneur de pur-sang.

Hayes a toujours voulu faire passer ses protégés en premier au fil plutôt que de les regarder derrière une paire de jumelles. Lorsqu’un jockey victorieux entrait au cercle des vainqueurs après une course pour la réception joyeuse, Hayes, le cerveau derrière la victoire, marchait tranquillement le cheval et ramenait la bête à son écurie pendant que le jockey recevait les applaudissements.

Le 4 juin 1923, Hayes a vu une occasion de monter l’un des chevaux qu’il avait entraînés pour une course de « steeple-chase » à la piste Belmont Park. La jument Sweet Kiss était la propriété de Miss A.M. Frayling et elle voulait la voir prendre le départ sur la piste de New York. Cependant, elle avait du mal à trouver un jockey à court préavis.

Hayes a proposé de la monter mais elle a refusé, déclarant que son poids réduirait ses chances de même terminer parmi les cinq premiers, mais Hayes a persisté et finalement, après beaucoup de persuasion, Miss Frayling a accepté de le laisser monter Sweet Kiss.

Immédiatement, Hayes s’est lancé dans une perte de poids extrême afin de répondre aux exigences de poids pour la course. En quelques jours seulement, il est passé de 142 livres à 130 livres.

Le jour de la course arriva et ses confrères se rappelleront plus tard à quel point il était excité de faire enfin ses débuts en tant que jockey à 35 ans. Lorsque les chevaux et les jockeys se sont rassemblés au départ, Hayes s’est tourné vers ses camarades jockeys et a lancé une remarque: « Aujourd’hui, c’est une bonne journée pour écrire l’histoire. » Ensuite, le juge de départ a agité le drapeau pour débuter la course et l’histoire a effectivement été écrite.

Alors que la course battait son plein, tout se jouait en faveur du favori, Gimmie, qui menait la charge. Une fois le parcours de deux milles et ses 12 sauts presque entièrement franchis, Hayes et Sweet Kiss prirent soudain la tête dans le dernier virage.

La jument de sept ans ne menait que par une tête et les spectateurs se sont levés alors que la négligée à 20 contre 1 battait Gimmie. Hayes était affalé en avant sur le cheval lorsqu’il passait le poteau d’arrivée et beaucoup pensaient qu’il avait chuchoté aux oreilles de la jument.

Mais quelques mètres après avoir franchi la ligne d’arrivée, Hayes est tombé de la selle. Les rapports de l’époque indiquaient que le médecin de la piste John A. Voorhees s’était précipité pour examiner Hayes mais l’avait déclaré mort immédiatement et avait déclaré qu’il avait subi une crise cardiaque.

Il a été suggéré que la crise cardiaque mortelle pourrait avoir été provoquée par les efforts extrêmes de Hayes pour répondre aux exigences de poids, peut-être suivi par l’excitation de monter en course.

L’histoire était considérée comme incroyable. Le résultat s’est déroulé sans objection et en signe de respect pour Frank Hayes, le Jockey Club de Belmont l’a déclaré vainqueur.

Trois jours plus tard, Hayes a été enterré dans les habits qu’il portait sur son premier et unique gagnant. L’histoire qu’il parlait d’écrire s’était en effet réalisé et il est devenu le seul jockey à gagner une course malgré sa mort.

Quant à la jument Sweet Kiss, elle a acquis instantanément un nouveau surnom: « Sweet Kiss of Death » (Doux baiser de la mort). Miss Frayling a eu du mal à la faire monter par d’autres jockeys, sans doute en raison de superstition, de sorte que la jument a été retirée avec un bilan impeccable: invaincue. Une course. Une victoire.

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

25
Oct.

Ducharme aura 10 partants en finale du circuit MASS à Plainridge Park

Par PLAINRIDGE

Le circuit Massachusetts Sire Stakes de 2,24 millions de dollars conclue sa saison 2021 à Plainridge Park lundi 25 octobre, l...

Lire plus
25
Oct.

Histoire Enchantee réussit son arrivée chez Simon Delisle

Par DANIEL DELISLE

Ce n’est pas la première fois qu’il y a commerce entre Simon Delisle et Guy Corbeil, l’ex-proprio de Histoire Enchantee. Les...

Lire plus
25
Oct.

CLASSEMENTS DES JOCKEYS/CONDUCTEURS (1)

Par SALLE DES NOUVELLES

DELAWARE PARK (T) Dép. 1e 2e 3e Gains % Gagnant Jaime Rodriguez 398 107 76 54 2 338 055 27.0 Caro...

Lire plus