Le projet de loi canadien sur les paris sportifs amendé pour protéger l’industrie des courses de chevaux

À 0h04, le 26 mars 2021 Par WOODBINE

Hier, par un vote à l’unanimité, le Comité permanent de la justice et des droits de la personne a amendé le projet de loi d’initiative parlementaire C-218 pour offrir une protection à l’industrie des courses de chevaux au Canada. En vertu du nouveau projet de loi, les paris à cote fixe sur les courses de chevaux ne seraient pas autorisés.

« C’est une excellente nouvelle pour l’industrie des courses de chevaux et les dizaines de milliers d’emplois qu’elle soutient partout au Canada », a déclaré Jim Lawson, PDG de Woodbine Entertainment. « Au nom de l’industrie, merci au Comité permanent d’avoir écouté notre point de vue et reconnu la nécessité de protéger les courses de chevaux des conséquences imprévues causées par la légalisation des paris sportifs. »

Le PMB C-218 a été introduit par le député Kevin Waugh pour légaliser les paris sportifs sur une seule épreuve au Canada. L’industrie des courses de chevaux soutient le principe du projet de loi, mais a mené un important effort de plaidoyer entre les partis pour s’assurer que les membres du comité comprennent les conséquences imprévues pour l’industrie si les protections n’étaient pas incluses. Dans le cadre de ces efforts, le jockey Sandy Hawley, membre du Temple de la renommée des courses de chevaux, et des représentants de la Central Ontario Standardbred Association, de la Horsemen’s Benevolent Protective Association of Ontario, de Racetracks of Canada, du Club Jockey du Quebec et de Woodbine Entertainment ont comparu comme témoins au cours des dernières semaines. Le Comité permanent a étudié le projet de loi proposé.

Le projet de loi passera maintenant à la troisième lecture à la Chambre et, s’il est adopté, sera renvoyé au Sénat pour examen.

« Alors que le processus législatif se poursuit, notre industrie restera active pour s’assurer que les protections demeurent dans le projet de loi tout au long du processus au Sénat », a ajouté Lawson. « Nous reconnaissons également qu’avec cette émergence potentielle des paris sportifs dans un proche avenir, notre industrie sera confrontée à une concurrence accrue sur le marché des paris légaux et doit rechercher des sources de revenus supplémentaires pour protéger davantage notre industrie. »

En tant que chef de file établi et organisation canadienne de confiance dans le domaine des paris sportifs réglementés sur un seul événement au Canada, Woodbine Entertainment continuera de défendre l’opportunité de participer aux paris sportifs de manière significative.

« Nous sommes impatients de continuer à collaborer avec le gouvernement et d’autres intervenants pour offrir notre expertise dans les paris sportifs réglementés alors que le Canada se prépare pour ce secteur nouveau et émergent », a déclaré Lawson. « L’opportunité pour nous d’offrir notre leadership dans ce secteur a le potentiel pour les paris sportifs d’être un développement très positif pour l’industrie des courses de chevaux à travers le pays. »

En plus de ses efforts dans les paris sportifs, Woodbine Entertainment continuera de plaider pour la légalisation des courses de chevaux historiques au nom de l’industrie.

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

17
Avr.

L’écurie de Michel Allard prête à faire feu

Par DANIEL DELISLE

L’hiver a été clément, tous les Québécois sont unanimes là-dessus, les gens de chevaux inclus et Michel Allard ne fait pas ex...

Lire plus
17
Avr.

Swiss Skydiver courra sans Lasix dans l’Apple Blossom

Par OAKLAWN PARK

Cinq chevaux devraient courir pour une bourse de 1 million de dollars dans le Apple Blossom Handicap pour les pouliches et ju...

Lire plus
17
Avr.

Paiement obligatoire du Rainbow 6 lors du programme de samedi

Par GULFSTREAM PARK

Un paiement obligatoire du pari Jackpot Rainbow 6 est fixé pour le programme de samedi à la piste Gulfstream Park, où la poul...

Lire plus