Merci pour les souvenirs!

À 0h03, le 31 décembre 2023 Par WESTERN FAIR

Le 15 novembre 2013, à la piste Western Fair de London, en Ontario, Tomitta Bayama a visité le cercle des vainqueurs, avec Trevor Henry à son bord, après avoir mené jusqu’au bout et tenu bon pour gagner par « une tête » en 1:56.4. Il s’agissait de sa sixième victoire en carrière, mais c’était aussi la première des nombreuses victoires de l’ambleur pour son entraîneur actuel et de longue date, Tom Hamm.

Le fils de Camluck-Korinna Bayama, aujourd’hui âgé de 14 ans, affiche 56 victoires, 49 deuxièmes et 34 troisièmes sur sa fiche en carrière s’étendant sur 291 départs et contribuant à un compte en banque totalisant 300 398 $. Le gain le plus riche de Tomitta Bayama a eu lieu le 9 juillet 2012, lorsqu’il a remporté un premier événement de 18 000 $ à Mohawk, avec Sylvain Filion à son bord, en 1:52.2. Il a retourné 11,60 $ en gagnant pour la première fois de sa carrière, à l’âge de trois ans, pour l’entraîneur Justin Filion.

Fait amusant : Tomitta Bayama n’a jamais gagné plus d’argent dans une course et n’a jamais couru plus vite que lors de sa première victoire – mais il a continué à gagner 55 fois de plus et à encaisser 286 203 $ après cette première victoire. Et pour un cheval plutôt doué pour gagner des courses, il n’était pas très disposé à rester ensuite pour prendre la photo au cercle des vainqueurs. Dans la plupart de ces occasions, il avançait ou marchait à grands pas et se dirigeait directement vers le paddock.

Le style de « courser en avant » de Tomitta Bayama l’a amené à ce cercle des vainqueurs à la plupart des reprises, mais le 25 janvier 2016, l’ambleur s’est retrouvé avant-dernier dans un peloton complet de 10 à Woodbine. Avec James MacDonald dans le sulky, le courageux coureur a sprinté jusqu’au fil comme un bandit et a causé la surprise, payant 82,40 $ pour un pari gagnant de 2 $ – le prix d’une victoire la plus élevée de toute sa carrière !

Le dimanche 31 décembre marquera le dernier départ en carrière de ce guerrier, qui appartient à Tom Hamm de Strathroy et Jordan Hamm de London, en Ontario. La plupart des départs et des victoires de Tomitta Bayama ont eu lieu à London. Lors de sa dernière victoire, le 17 novembre – bien sûr, de fil en fil – il a retourné 10,30 $ à ses amateurs alors qu’il courait sur sa propre piste, avec Samuel Fillion aux guides.

Lorsque l’horloge sonnera minuit et que le calendrier passera au 1er janvier 2024, Tomitta Bayama aura 15 ans, atteignant l’âge de la retraite obligatoire pour les Standardbred en Ontario. Western Fair accueillera le vétéran ambleur à domicile une dernière fois pour le Auld Lang Syne de 9 000 $ lors de son programme du réveillon du Nouvel An. Prévue à la 10e et dernière course, l’Auld Lang Syne présente des chevaux âgés et Tomitta Bayama est le seul participant de 14 ans dans la course, il s’est donc vu attribuer la position intérieure pour ce dernier départ en carrière.

« Bonne chance à ses propriétaires et félicitations pour le travail bien fait avec lui au fil des années », a déclaré l’annonceur de la piste Shannon ‘Sugar’ Doyle. « Profite de ta retraite, mon vieux ! »

L’heure de départ du programme de dimanche est 19h30.

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

24
Fév.

Le Rebel Stakes avec Timberlake

Par OAKLAWN PARK

Timberlake (#7) est à deux courses d’atteindre le Derby du Kentucky. Son parcours commence dans le Rebel Stakes de 1,25 milli...

Lire plus
24
Fév.

Un calendrier porteur d’espoir

Par DANIEL DELISLE

À chaque année, un des moments forts de l’hiver, est la parution du calendrier des courses à H3R. C’est attendu, espéré et sa...

Lire plus
24
Fév.

Choix du samedi 24 février

Par SALLE DES NOUVELLES

Aqueduct (T) – 5e race: (7) WHISTLER’S STYLE Laurel Park (T) – 7e race: (6) MISS HARRIETT Gulfstream (T) – 4e race: (4)...

Lire plus