Nancy Takter: L’art du trotteur

Nancy Takter: L’art du trotteur

À 0h05, le 12 mai 2021 Par SALLE DES NOUVELLES/Chris Lomon, WEG Communications

Le dernier talent artistique de Nancy Takter se présente sous la forme de sculpture d’une écurie de trotteurs prometteurs. L’un des entraîneurs les plus accomplis et les plus décorés des courses de Standardbred n’est pas du genre à laisser tous les défis à ses chevaux.

Ayant déjà acquis une réputation de développeur d’ambleurs qui ont retenu l’attention, une liste qui comprend Tall Dark Stranger, Kissin In The Sand, Always A Miki et Captain Crunch, pour n’en nommer qu’une poignée, Takter, qui fait également campagne au trot avec les titanesques Manchego et Sorella, rehausse son groupe en introduisant plus de trotteurs dans son giron.

Avec un nombre notable de trotteurs maintenant sous ses soins – le maximum qu’elle n’ait jamais eu à ce jour – la gagnante de 414 courses en carrière est plus occupé que jamais.

Non pas qu’elle se plaint.

« Dans le passé, je n’avais pas un aussi grand groupe de trotteurs haut de gamme que maintenant », a déclaré Takter, entraîneur américain de l’année en 2020. « Les mauvais trotteurs sont vraiment difficiles à entraîner, mais les bons trotteurs, ils sont incroyables à entraîner. Je suis ravi d’avoir l’opportunité d’entraîner ces chevaux et de les préparer à leur carrière en course. »

Orchestrer le développement et les performances constantes d’un trotteur exige un large éventail de compétences et une main patiente. Du bricolage constant de l’équipement, à l’application des leçons apprises de l’entraînement à la course, en passant par la recherche de moyens pour réduire les chronométrages tout en gardant le cheval sain, essayer de trouver la formule gagnante dans le trot n’est pas une entreprise facile.

« Avec les trotteurs, leur allure est évidemment plus difficile que celle d’un ambleur – vous leur mettez des entraves et ils amblent, en général. En ce qui concerne les trotteurs, il y a une ligne fine entre les faire trotter et gagner des secondes supplémentaires. Un changement de fers peut complètement changer votre trotteur, alors que si vous passez de l’aluminium à l’acier, ou vice-versa, sur un ambleur, vous pourrez changer un peu le cheval, mais vous n’allez pas avoir autant de différence drastique. Dans l’allure d’un trotteur, l’ajustement est tellement important. Vous devez trouver la clé exacte qui correspond à chaque cheval en particulier. S’ils ne sont pas détendus, ils peuvent se nuire et se causer plus de problèmes à eux-mêmes. Il y a beaucoup de petites pièces qui doivent davantage se rassembler pour entraîner un trotteur que pour un ambleur. »

Une fille accomplie de Muscle Hill, entraînée par Takter, est un excellent exemple de la précision requise pour réussir au trot.

« Si vous regardez un cheval comme Sorella, elle a porté quatre ou cinq types de fers différents l’année dernière et elle a remporté le Hambletonian Oaks sans fers. Les chevaux changent tout au long de la saison et vous devez constamment adapter vos méthodes. Ils se développent et deviennent plus forts au fil de l’année et vous allez vouloir avoir plus de vitesse. C’est un jeu de bricolage constant avec les trotteurs. Vous pourriez gagner une élimination ou bien faire, mais la semaine suivante, vous devez trouver un autre équipement et un cinquième de seconde supplémentaire. Ce cinquième de seconde pourrait signifier une différence majeure entre le fait de gagner ou non. »

Alors, est-ce que tous ces laborieux efforts à plusieurs niveaux font de Takter une scientifique, une ingénieure et une mathématicienne?

Pas du tout.

« L’entraînement des chevaux n’est pas une science. Je pense que les gens veulent que ce soit une science, mais je pense que c’est plus une forme d’art. »

Heureusement pour Takter, l’accès à l’un des maîtres du sport n’est qu’à un coup de fil.

« Si nous voulons aller avec le thème artistique dans l’entraînement, le plus grand artiste de tous les temps est probablement mon père (le légendaire entraîneur Jimmy Takter). Je pense que ce qui l’a rendu si grand dans ce qu’il a fait, c’est qu’il a pu trouver l’ajustement et la clé de chaque cheval. Il me dit toujours: « Ne te contente pas de ce que tu fais. » C’est un excellent conseil. »

Des conseils sur lesquels elle ne manquera pas de s’appuyer lorsqu’elle travaillera avec son groupe élargi de trotteurs.

« Il y a tellement de variables. Vous voyez très rarement les chevaux perdent leur allure dans une course d’ambleurs d’un niveau élevé. Parfois, cela se produira dans une course au trot. Que ce soit parce qu’ils sont anxieux ou que quelque chose se passe en quittant la barrière… ces choses se produisent. Donc, tout succès que vous avez avec un trotteur est un peu plus gratifiant. »

Une première victoire dans le prestigieux trot Maple Leaf de 600 000 $, prévu le 4 septembre à la piste Woodbine Mohawk, serait certainement enrichissante pour Takter.

« Ce serait génial. Je pense que nous avons quelques possibilités cette année. Peut-être que nous pourrons y arriver. »

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

13
Juin.

Après-midi signé Écurie Alpha

Par DANIEL DELISLE

Le chemin du retour à Metabetchouan d’une durée de trois heures-et-demie, selon Sylvain Tremblay, devrait en être un fort agr...

Lire plus
13
Juin.

Mobilisation pour aider David Pilon

Par DANIEL DELISLE

Le terrible accident de dimanche dernier a laissé des traces. L’une des pires conséquences ayant été les blessures sérieuses...

Lire plus
13
Juin.

Hippodrome 3R : Choix de Daniel “Le Prof” Delisle

Par DANIEL DELISLE

Dimanche 13 juin 1ère : 7-8-6-2 2e : 2-5-6-1 3e : 4-3-2-5 4e : 7-4-6-1 5e : 6-5-9-2 6e : 2-3-7-8 7e : 6-2-8-7 8e :...

Lire plus