Pascal Bérubé vise un autre titre de conducteur

À 0h02, le 29 avril 2022 Par SALLE DES NOUVELLES/STEVEN WOLF

La colonie des conducteurs de courses attelées à l’Hippodrome 3R continue d’être un groupe compétitif avec les meilleurs conducteurs qui exercent également leur métier à l’hippodrome Rideau Carleton.

Et en tête des deux dernières saisons n’a été nul autre que Pascal Bérubé.

Le résident de Portneuf, au Québec, a remporté le titre de conducteur à H3R avec 63 victoires sur les 55 victoires de son rival Stéphane Brosseau. En 2020, Bérubé détenait une avance de cinq victoires sur Brosseau avant la dernière journée de course à H3R.

Bérubé a choisi de conduire ce jour-là à Rideau et a donné à Brosseau l’occasion de le rattraper. Brosseau a failli faire avec quatre gagnants ce jour-là, un de moins que Bérubé.

Même en 2019, Bérubé était le deuxième meilleur derrière Stéphane Gendron.

« Je suis toujours ravi de l’arrivée d’une nouvelle saison », a expliqué Bérubé. « J’aime beaucoup la piste de Trois Rivières et je suis fier de pouvoir la représenter. Si j’ai la chance d’être à nouveau le meilleur, j’en serai très fier. »

« J’ai la chance de pouvoir conduire sur deux hippodromes », a ajouté Bérubé. Ils sont à 3 heures de route, mais je me sens privilégié de pouvoir le faire. Surtout quand ça se passe bien sur la piste. Il n’y a rien de plus amusant que de gagner des courses l’après-midi à H3R et de pouvoir en gagner plus le soir à Ottawa.

Et comment va Pascal à Rideau Carleton? Jusqu’à présent, il occupe la deuxième place du classement des conducteurs. Guy Gagnon est en tête avec 39 victoires depuis le 1er janvier et un UDRS (moyenne au bâton) assez impressionnant de .529 tandis que Bérubé a 19 victoires et un UDRS de .320.

Pascal Bérubé et son épouse, Isabelle, ont pris une décision importante l’année dernière et l’Écurie Bérubé n’entraîne plus les chevaux, mais les conduit.

« En ce qui concerne l’entraînement des chevaux », a expliqué Bérubé. « Nous avons mis fin à cette vocation. C’est beaucoup de travail, d’énergie et moi et ma femme Isabelle préférons maintenant prendre du temps pour nous plutôt que de le passer à l’écurie. »

« Depuis 30 ans maintenant, nous entraînons des chevaux », a déclaré Bérubé. « Pour les années à venir, les piloter me satisfait et c’est pour cette raison que nous avons mis fin à la pratique de l’entraînement. On a adoré mais maintenant on tourne la page, et on prend soin de nous. »

En tant que conducteur de relève, Pascal Bérubé sent qu’il aura de bonnes conduites à l’Hippodrome 3R. Surtout pour les courses de stakes pour les deux et trois ans.

« Pour la plupart de mes chevaux, j’ai la chance d’avoir un entraîneur qui a une bonne écurie de jeunes chevaux. Écuries Alpha et Sylvain Tremblay. Je suis fier de conduire pour lui et il a montré l’année dernière à quel point ses chevaux sont bons. J’ai eu beaucoup de victoires avec eux. »

« Comme pour les chevaux âgés », a expliqué Bérubé. « Je conduis pour différentes personnes. C’est une partie de mon travail de conducteur que j’apprécie aussi. Chaque entraîneur est différent et avoir la confiance de plusieurs personnes me rend très heureux. Lorsque vous pouvez mélanger les deux recettes ensemble, cela donne un bon mélange de succès. »

Qu’est-ce que Bérubé aime le plus dans les courses à H3R?

« J’aime beaucoup la piste d’un demi-mille de Trois Rivières », a déclaré Bérubé. « Je trouve que la plupart des chevaux vont bien aussi. La configuration est excellente et les organisateurs maintiennent la surface de course en excellent état. »

« La preuve, c’est que nous avions des milles en 1:49 et en 1:50 il y a quelques années », se souvient Bérubé. « J’ai même gagné en 1:52 avec un cheval de 3 ans. Jamais dans le passé je n’aurais cru cela possible. »

« J’espère encore avoir de bons résultats cette année », a déclaré Bérubé. « L’année dernière, j’ai réussi à gagner une coupe. Nous ne forçons rien chaque année, mais nous espérons toujours avoir la chance de notre côté. »

Le talent et la chance ont été du côté de Bérubé ces dernières années et les perspectives de son succès continu sont très prometteuses.

Il y a toujours une bonne compétition à H3R. En plus de Stéphane Brosseau, seront également de retour cette saison à H3R Samuel Fillion, Steeve Genois, Jonathan Lachance, Francis Picard et quelques nouveaux visages dans la colonie des conducteurs.

Ainsi, être en mesure de remporter un troisième titre de conducteur d’affilée à H3R est certainement à la portée de Pascal Bérubé. Nous verrons s’il peut le gagner à nouveau en 2022 à partir de ce dimanche 1er mai.

Bérubé a bien démarré la journée d’ouverture à H3R. Il a un participant dans les huit courses au programme. Le premier départ est à 12h00 dimanche.

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

28
Nov.

Lasix ne devrait pas être le mot sale débutant par « L »

Par TROT MAGAZINE

Le samedi 22 octobre, alors que je regardais une merveilleuse carte de course de Mohawk, composée principalement d’éliminatoi...

Lire plus
28
Nov.

Choix du lundi 28 novembre

Par SALLE DES NOUVELLES

Mahoning Valley (T) – 2e course : (7) NAUGHTY PRINCE Parx (T) – 6e course : (3) DALTON Mountaineer (T) – 4e course : (2...

Lire plus
27
Nov.

Bulldog Hanover sort vainqueur

Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA Media Relations Manager

Apparaissant pour la dernière fois de son illustre carrière, "The Bulldog" a été une fois de plus le meilleur. Bulldog Han...

Lire plus