Putnam cherche à continuer de rouler

À 0h01, le 15 janvier 2022 Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA

Le conducteur Joey Putnam et le trotteur élevé par sa famille, Simply Swan, ont tous deux obtenu de bons résultats en 2021 en route vers les meilleures saisons de leur carrière, et Putnam espère que leur élan se poursuivra cette année.

Simply Swan a clôturé l’année dernière avec cinq victoires consécutives, une à Harrah’s Hoosier Park suivie de quatre dans la classe ouverte à Oak Grove, pour terminer la saison avec huit victoires en 22 départs et 93 145 $. Il a monté sur le podium 20 fois au total.

La semaine dernière, le fils de 5 ans de Swan For All-Simply Class a remporté la classe ouverte à Hawthorne. Dimanche, il revient dans le même niveau à Hawthorne, où il est le favori de la cote matinale à 3 contre 2.

« Il a été formidable », a déclaré Putnam à propos de Simply Swan, qui a été élevé par le père de Putnam, Joe et Novi Trot, et appartient à l’éleveur J P Racing. « Il a eu une très belle saison d’automne à Oak Grove et a remporté la victoire en 2022. C’est un très beau cheval à côtoyer dans l’écurie, faire du jogging, l’entraîner et le conduire. Il a une belle façon de se présenter. »

Putnam, qui a eu 24 ans plus tôt ce mois-ci, a terminé l’année dernière avec 169 victoires et 2 millions de dollars en bourses, deux sommets en carrière. Ses gains étaient le double de son meilleur précédent, établi en 2020.

Il a terminé troisième pour les victoires à Oak Grove avec 23, seulement trois derrière le leader Christian Lind, et a affiché un taux de victoire de 25% à l’ovale du Kentucky. Il a gagné 110 fois à Hoosier Park, bon pour la septième place du classement là-bas, et a remporté 22 victoires aux foires de l’Indiana, à égalité au cinquième rang du circuit.

En décembre, Putnam a été nommé l’un des trois finalistes du trophée de l’étoile montante de la U.S. Harness Writers Association, qui a finalement été décerné à Todd McCarthy.

« L’année dernière a été énorme », a déclaré Putnam. « Je suis vraiment reconnaissant pour les opportunités qui se sont présentées. J’espère que je pourrai rester sur la bonne voie par rapport à l’année dernière et répéter ou peut-être faire mieux quelque part. Ce sera difficile à battre. J’ai eu un peu de chance dans quelques belles courses de stakes, j’ai conduit quelques bons chevaux. Si les opportunités continuent à se présenter, nous allons travailler dur. C’est toujours le but. »

« C’était vraiment agréable d’être en nomination (pour l’étoile montante) », a-t-il ajouté. « Nous continuerons à travailler dur et peut-être que nous pourrons obtenir ce prix un de ces jours. »

Parmi les principales victoires de Putnam l’année dernière figuraient les championnats Indiana Sire Stakes avec l’ambleur mâle de 2 ans Dalby Hanover pour l’entraîneur Britney Dillon et avec l’ambleuse âgée Rockin Nola pour son père. Rockin Nola, quadruple championne de l’Indiana avec 764 557 $ de gains, appartient à J P Racing et à Suttons Bay Racing.

Rockin Nola se prépare à revenir en 2022 pour sa saison de 6 ans.

« Elle sera de retour prête pour Hoosier Park et, espérons-le, tourner à plein régime », a déclaré Putnam. « Les jeunes pouliches essaient de prendre le dessus sur elle, mais elle est assez solide. Jusqu’à ce qu’elle perde sa solidité, elle courra pendant un certain temps. Elle aime son travail et nous l’apprécions tout simplement. Elle ne nous doit rien. Nous nous amusons avec elle. »

Putnam a suivi son père, vainqueur de plus de 3 000 courses en tant que conducteur et 1 300 en tant qu’entraîneur, dans les courses attelées. En plus de conduire, Putnam aide avec l’écurie familiale de 45 chevaux et gère une entreprise de transport de chevaux qu’il possède. Cela fait un emploi du temps chargé, mais Putnam reste concentré sur le perfectionnement de ses compétences.

« Pour apprendre et s’améliorer, il faut courir », a déclaré Putnam. « Vous pouvez regarder autant de courses que vous le souhaitez, mais vous devez le faire de manière pratique. Je trouve mon chemin et je m’en sors mieux avec des trucs situationnels. Je ne suis pas stressé, que je coure pour beaucoup d’argent ou que je passe la nuit, c’est la même chose. J’essaie juste de mettre le cheval dans une bonne position. »

« Je suis vraiment excité de voir comment notre écurie se transforme et quelles autres opportunités se présenteront. J’apprécie ce que j’obtiens. »

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

17
Jan.

Une bonne course attendue de Neige Blanche dans l’Astra

Par SANTA ANITA

Neige Blanche a couru neuf fois aux États-Unis, toutes dans des courses de stakes, dont quatre en Grade I. La jument polyv...

Lire plus
17
Jan.

Choix du lundi 17 janvier

Par SALLE DES NOUVELLES

Parx (T) – 7e course : (7) JAMMIN JIMTOWN Laurel Park (T) – 1e course : (4) RISING PERRY Fair Grounds (T) – 6e course :...

Lire plus
17
Jan.

Monticello annule son programme du lundi

Par MONTICELLO

En raison de l'impact de la tempête hivernale Izzy sur le calendrier et les déplacements, et des préoccupations pour la sécur...

Lire plus