Revenir à ses premières amours grâce à la famille et aux chevaux

À 0h01, le 31 août 2022 Par SALLE DE NOUVELLES/ONTARIO RACING

Le fardeau de la pandémie de la COVID-19 sur les travailleurs de la santé est difficile à comprendre pour ceux qui ne sont pas directement touchés. Pour Nicole Bourgeois-Stocker, c’était sa réalité quotidienne. Ainsi, après deux ans en première ligne, elle est revenue à ses premiers amours, en travaillant avec les Standardbreds.

Au milieu de la matinée d’un beau mardi d’août, Bourgeois-Stocker porte des vêtements de sport décontractés et un sourire aux lèvres dans l’écurie de Rick Zeron au Classy Lane Training Centre, à Puslinch, en Ontario.

La résidente de Guelph, en Ontario travaille comme palefrenière, un travail qu’elle a repris en mars 2022 après 10 ans dans les soins de santé.

« De toute évidence, au cours des deux dernières années, les choses dans le domaine des soins de santé ont radicalement changé », a déclaré Bourgeois-Stocker. « Pour ma propre santé mentale, je voulais revenir à quelque chose qui m’était très familier et aussi à cause de mon amour de l’animal. »

Il est 10 h 30 et sa journée a commencé quatre heures et demie plus tôt. Son travail consiste à sortir les chevaux au pré, à nettoyer les stalles, à préparer les chevaux à courir ou à s’entraîner, à accompagner les chevaux à l’hippodrome et à soigner les chevaux une fois leur travail terminé.

« Ce que je préfère dans mon travail, c’est de m’occuper des chevaux », a déclaré Bourgeois-Stocker. « Mais j’aime tout, du nettoyage de la stalle au soin des chevaux et voir les résultats à l’hippodrome de semaine en semaine. »

Le collègue de Bourgeois-Stocker à l’écurie Zeron s’acquitte également de ses tâches ce matin avec le sourire aux lèvres. Il porte une casquette de baseball grise, un t-shirt à manches longues et fait des blagues. C’est Rheal Bourgeois, un homme de chevaux de toujours, le père de Bourgeois-Stocker et la personne qui l’a encouragée à retourner dans l’industrie des courses de chevaux.

« Mon père m’a dit: ‘Je travaille pour Rick et j’aime mon travail’ », a déclaré Bourgeois-Stocker. « Il a dit: ‘Ce serait génial de travailler à nouveau ensemble parce que nous nous entendons si bien’. Et vous n’avez pas trop souvent ces opportunités de travailler avec votre famille comme ça, alors je l’ai saisie. »

Rheal compte près de 600 victoires comme entraîneur, plus de 800 victoires comme conducteur et plus de 4 000 départs dans chaque rôle. Il a donné à Bourgeois-Stocker son premier emploi dans les courses après avoir commencé sa carrière équestre en faisant nager des chevaux en thérapie à Argyle Farms.

« Mon père est un père incroyable et un homme de chevaux incroyable en ce qui me concerne », a déclaré Bourgeois-Stocker. « Donc, c’est bien, parce que nous nous entendons si bien. Beaucoup de gens n’aiment pas travailler en famille, mais je considère que c’est un plaisir. »

L’autre plaisir que Bourgeois-Stocker éprouve depuis son retour dans le monde des courses hippiques est le lien avec ses chevaux.

Il est difficile de choisir un favori, mais elle entretient une relation spéciale avec Hawaii, une trotteuse de quatre ans fille de Justice Hall et finaliste de la super finale de l’Ontario Sires Stakes 2021. Hawaii se tient actuellement calmement sur des longes d’attache dans l’écurie.

« Hawaïi a mon cœur », a déclaré Bourgeois-Stocker. « C’est juste une jument spéciale parce qu’elle doit faire confiance. Je devais gagner sa confiance et son respect. Elle était méchante au début et voulait me ruer, mais une fois qu’elle a obtenu ma confiance, c’était un plaisir absolu d’être avec elle. »

Alors que Bourgeois-Stocker emmène Hawaï au pré pour une photo, ce n’est pas seulement Hawaï qui a l’air content, mais aussi sa gardienne.

« C’est un privilège de pouvoir travailler avec des animaux », a déclaré Bourgeois-Stocker. « Certaines personnes le tiennent pour acquis. Je l’ai tenu pour acquis. Mais, en revenant, cela m’a rappelé à quel point le cheval est spécial et à quel point c’est thérapeutique. Je suis tellement contente d’être de retour. »

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

2
Oct.

Onze participantes au Lucien-Bombardier

Par DANIEL DELISLE

2022 restera marquée dans les annales récentes comme l’année des pouliches ambleuses de 2 ans, avec des records de participat...

Lire plus
2
Oct.

Choix de Daniel « Le Prof » Delisle à H3R

Par DANIEL DELISLE

Choix gagnants : 136/328 – 41.5% Dimanche 2 octobre 1ère : 2-9-5-8 2e : 7-3-1-2 3e : 2-7-5-6 4e : 1-4-3-2 5e : 5-1-...

Lire plus
2
Oct.

Choix du dimanche 2 octobre

Par SALLE DES NOUVELLES

Woodbine (T) – 2e course : (3) HONEY WON’T Belmont at Big A (T) – 4e course : (6) SOUTHERN PASSAGE Gulfstream (T) – 7e...

Lire plus