« Tout le monde de la compétition a sa chance »

À 0h04, le 1 juillet 2024 Par LAURENT SAUVÉ/STANDARDBRED CANADA

L’enthousiasme monte pour le Championnat National des conducteurs (NDC), qui aura lieu le vendredi 5 juillet à l’Hippodrome 3R. Huit des neuf conducteurs en lice pour avoir la chance de représenter le Canada au Championnat mondial des conducteurs 2025 ont obtenu leur place en terminant parmi les deux premiers dans leurs compétitions régionales respectives.

Il ne reste plus qu’une étape à franchir.

Lors du Championnat régional des conducteurs Québec / Est de l’Ontario (QEORDC), le 2 juin dernier à l’Hippodrome 3R, les conducteurs Stéphane Brosseau et Robert Shepherd ont décroché les deux dernières places du NDC.

Grâce à une fin dramatique lors de la dernière tranche, qui a conduit à un classement significatif, les deux conducteurs ont assuré leur place au classement. Brosseau a terminé avec 67 points, devançant Shepherd pour les honneurs, qui s’est classé derrière lui avec 65 points.

Pour Shepherd, ce sera la première fois qu’il participera aux championnats nationaux. Il espère juste un peu de chance et un peu de bons chevaux. »

« Je me sentais bien dans mes efforts [au QEORDC], mais je serai le premier à vous dire que j’ai eu un peu de chance », a partagé Shepherd avec sa modestie typique. « Je suis juste excité à l’idée d’avoir l’opportunité de concourir. J’aurais besoin d’un peu de chance et de quelques bons chevaux et j’aurai ma chance. »

Ayant affronté la majorité des participants tout au long de sa carrière de conducteur, Shepherd sait qu’il ne peut pas prendre la compétition à la légère.

« Tout le monde en compétition a une chance », a déclaré Shepherd. « Tous ces gars seront bons… en fin de compte, cela dépendra des milles et de celui qui aura les bons chevaux. »

Shepherd ne prend pas non plus l’occasion de représenter le Canada à la légère, admettant qu’il adorerait abandonner ses soies bleues, jaunes et blanches pour les couleurs canadiennes rouges et blanches en Nouvelle-Zélande.

« Oh, ce serait un honneur absolu [de représenter le Canada] », a déclaré Shepherd. « Ce serait quelque chose dont je serais très fier. Chaque fois que vous avez l’opportunité de représenter votre pays, c’est une grosse affaire. »

Brosseau n’est pas étranger à la participation aux championnats nationaux, ayant terminé deuxième derrière Doug McNair en 2018 lorsque l’événement s’est déroulé à Grand River. Le conducteur québécois a hâte de tenter une nouvelle fois de remporter la victoire.

« Je suis vraiment très heureux de m’être qualifié », a noté Brosseau. « Mon expérience en 2018 a été formidable, mais j’espère la gagner cette fois. »

Même si gagner demeure la priorité numéro un, Brosseau reconnaît qu’il est important de ne pas se perdre dans le feu de l’action.

« C’est important de s’amuser là-bas », a exprimé Brosseau. « Nous voulons tous gagner et tout le monde est compétitif, mais l’essentiel est de passer un bon moment en fin de compte. »

En évaluant le peloton de concurrents, Brosseau a noté que certains conducteurs ont un « curriculum vitae » de travail beaucoup plus solide cette saison que d’autres, mais a déclaré qu’il est d’avis que cela n’a pas d’importance dans une compétition comme le NDC.

« James [MacDonald] a été parmi les meilleurs toute l’année », a déclaré Brosseau. « C’est comme le Super Bowl… peu importe qui est le conducteur le plus talentueux, ce qui compte, c’est celui qui fait le travail ce jour-là. Avec un peu de chance en course, n’importe qui peut en sortir gagnant. »

La Nouvelle-Zélande figure en bonne place sur la liste des destinations de voyage de Brosseau. Aller aux antipodes tout en représentant le Canada rendrait un voyage là-bas encore plus mémorable.

« C’est un endroit que je rêvais de visiter », a admis Brosseau. « Pouvoir le visiter tout en portant les couleurs canadiennes serait la cerise sur le sundae. »

Au fil des années, Brosseau a gardé les yeux tournés vers les Championnats des conducteurs passés. Il sait ce que c’est que de voir ses pairs concourir sur la scène internationale et il espère la même chose.

« On connaît tous l’histoire d’Hervé Filion et le succès qu’il a connu. Je me souviens aussi d’avoir vu Sylvain [Filion] gagner en Australie… c’était spécial. »

« Gagner serait pour moi un rêve devenu réalité. Je suis certain que n’importe quel conducteur dirait la même chose. »

Aux côtés de Brosseau et Shepherd aux championnats nationaux se trouvent Redmond Doucet (Atlantique), David Dowling (Atlantique), Phil Giesbrecht (Western), Mike Hennessy (Western), Tyler Borth (Ontario), James MacDonald (Ontario) et Doug McNair (représentant du Championnat mondial des conducteurs).

Texte original (en anglais) : “Everybody Competing Has A Chance”

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

16
Juil.

Vers le Prix d’Été 2024

Par LAURENT SAUVÉ

À un mois de l’événement, on connaît de plus en plus les candidats possibles au Prix d’Été 2024 qui se tiendra le dimanche 18...

Lire plus
16
Juil.

Choix du mardi 16 juillet

Par SALLE DES NOUVELLES

Thistledown (T) – 4e course: (3) NAMBITI (Brisnet Staff) Indianapolis (T) – 3e course: (4) PITTORE D’ORO (Brisnet Staff)...

Lire plus
15
Juil.

Monticello accueillera le circuit NYSS lundi

Par Laurent Sauvé/Monticello Raceway

Lundi 15 juillet, la piste Monticello présentera une tranche des New York Sire Stakes et trois divisions de l'Excelsior pour...

Lire plus