Western Ready a été une bonne affaire pour Brendan Toops

À 1h56, le 23 septembre 2021 Par SALLE DE NOUVELLES/RICH FISHER, USTA

C’était le genre de spectacle que l’on ne voit pas souvent lors d’une vente de chevaux Standardbred.

Retour sur la vente Blooded Horse 2020 dans l’Ohio, lorsque Brendan Toops a acheté Western Ready pour 3 700 $. Une fois qu’il a obtenu le cheval qu’il voulait, le jeune de 18 ans a procédé au paiement complet en billets de 20 $.

Des calculs rapides révèlent que le caissier devait compter 185 billets.

« Il m’a regardé comme si j’étais fou », a déclaré Toops. « Je pense qu’il était ennuyé. »

Il y avait une raison simple pour laquelle le résident de New Carlisle, Ohio a décidé de telles dénominations.

« Je suis allé à la banque et je ne savais pas quoi prendre, alors j’ai tout pris en « vingt » », a-t-il déclaré. « Je sentais juste que j’avais plus d’argent dans ma poche avec tous ces billets. C’était génial. »

C’était le premier achat de cheval dans la jeune vie de Toops et, s’il est superstitieux, cela pourrait causer des problèmes à un autre caissier plus tard. Le hongre de 2 ans est le favori de la cote matinale à 7 contre 5 dans une division de la série Buckeye Stallion au Delaware County Fairgrounds dans le centre de l’Ohio jeudi. Western Ready, un fils de Western Vintage et My My Marie, a remporté sept de ses neuf départs et a gagné 73 290 $.

Avec ce genre de succès, ce pourrait être une bonne chance pour Toops d’utiliser également une liasse de vingt pour son prochain achat.

« Je devrais peut-être le faire », a-t-il déclaré en riant.

Brendan a été un fan de Standardbred toute sa vie, pour aucune autre raison que « J’aime la façon dont ils courent ». Son père, Harvey, travaillait pour l’entraîneur Jeff Smith, dont le fils Tyler s’est fait un nom dans l’Ohio. Son grand-père maternel, Richard Mabra, a prêté un cheval à Brendan lorsqu’il était plus jeune. Il a entraîné le cheval avec son père avant qu’elle ne prenne sa retraite.

« Alors, après ça, mon père s’est dit: ‘Hé, tu veux acheter un cheval en souvenir du bon vieux temps?’ J’ai dit oui et nous avons réuni l’argent », se souvient Toops.

Ne souhaitant pas vider son compte bancaire de tout l’argent qu’il a gagné en aidant Mabra dans le lavage à pression, Brendan a retiré 2 300 $ et son père contribuerait le reste, le plafond étant de 4 000 $.

« J’en ai vu quelques-uns qui ont suscité mon intérêt, mais Western Ready a vraiment attiré mon attention en montant là-bas », a déclaré Toops. « J’ai regardé sa mère et son père. Ils avaient tous les deux l’air plutôt bien, alors j’ai juste mis deux et deux ensemble et j’ai eu un beau cheval. »

« La seule chose, c’est que quand je l’ai vu pour la première fois, je pensais qu’il était plus gros. Mais quand je l’ai ramassé et que je suis allé le voir, il avait l’air trapu mais pas si gros. Je me demandais pourquoi personne ne voulait l’avoir. Je n’ai pas été déçu. Mais je savais juste que nous avions du travail à faire. »

Ils ont confié le travail à l’entraîneur Scott Ferguson, et il a fait un travail remarquable.

« Il a tout fait avec le cheval ; l’entraîner et l’a bien fait », a déclaré Toops. « Il n’a eu aucun problème avec lui. Il a été bon depuis le début. »

Western Ready a participé à des foires et à des courses pour des poulains et hongres de l’Ohio. Il courra devant la plus grande foule de sa carrière jeudi, puisque c’est la journée du Little Brown Jug au Delaware County Fairgrounds.

« J’aimerais le voir gagner celui-là l’année prochaine », a déclaré Toops à propos du Little Brown Jug, qui est destiné aux ambleurs de 3 ans et le troisième joyau de la Triple couronne de l’amble. »

Le cheval s’amène jeudi après avoir remporté cinq victoires de suite et avoir monté sur le podium huit fois de suite. Sa plus grande victoire est survenue le 7 août à Scioto Downs lorsqu’il a remporté une division de l’Ohio State Fair avec un record de 1:52.1 en passant de la sixième à la première place dans le dernier tournant. La seule fois où Western Ready a terminé sans récolter d’argent, c’était lors de son premier départ, mais même là, il a impressionné le propriétaire.

« Après cette première course, je savais qu’il allait être un bon cheval », a déclaré Toops. « Il va très bien depuis que nous l’avons eu. Il a été un cheval d’enfer jusqu’à présent. Il est sérieux quand il s’agit de course. Il aime relaxer un peu et ensuite il aime décoller dans le dernier tournant. »

Western Ready a eu six conducteurs différents et seul Aaron Merriman, avec quatre départs, a eu les guides plus d’une fois. Merriman l’a conduit dans le State Fair et conduira jeudi.

Le succès de son cheval a poussé Toops à hausser la compétition l’année prochaine.

« Oui, peut-être », a déclaré Brendan. « Nous cherchions juste à le faire travailler cette année. Nous voulions le faire courir contre ces chevaux et voir où en sont les choses à la fin de l’année. Nous l’avons inscrit aussi dans certaines courses en octobre.

Toops a déclaré que lui, son père et Ferguson discutaient tous de l’établissement de l’emploi du temps du cheval.

Le jeune homme a passé l’année dernière à se concentrer uniquement sur Western Ready et prévoyait aller au Clark State College dans l’espoir de rejoindre l’équipe de basket-ball cette année. Mais après avoir connu tant de succès, il reconsidère ses options.

« Je devrais peut-être m’en tenir à ça… je devrais peut-être », a déclaré Toops. « Je voulais voir si je pouvais me lancer dans les chevaux avant d’aller à l’université. C’est une grande chose que ma famille voulait que je fasse. Et ça me fait du bien en ce moment. Je pense qu’après cette année, nous allons en avoir un autre et essayer de continuer. »

« J’aimerais devenir comme ces grands propriétaires », a-t-il ajouté en riant. « Je porte ma veste et je fume des cigares sur la piste. Je veux avoir l’impression d’avoir l’air élégant. »

Si et quand cela se produira, il voudra peut-être avoir des billets un peu plus élevés que des « vingts »  dans son portefeuille. C’est ce que font les gars chics. »

Le programme débute à midi jeudi au parc des expositions du comté de Delaware.

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

23
Oct.

Les champions de l’Indiana se dirigent vers l’est pour les éliminations du Breeders Crown

Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA

Des vacances d'été semblent avoir été convenu avec Rockin Nola. L'athlète de 5 ans, qui a remporté la semaine dernière un...

Lire plus
23
Oct.

Yannick Martel connaît sa meilleure année

Par DANIEL DELISLE

Rejoint au téléphone alors qu’il faisait route vers Rideau, jeudi dernier, l’entraîneur Yannick semblait un homme satisfait d...

Lire plus
23
Oct.

C’est la journée du Maryland Million

Par LAUREL PARK

Laurel Park ouvrira ses portes samedi à 10 heures pour le 36e programme Jim McKay Maryland Million Day composé de huit stakes...

Lire plus