Gold Digger King est « en or » pour Mogan

Gold Digger King (Photo Conrad)

Gold Digger King est « en or » pour Mogan

À 0h03, le 28 mai 2021 Par SALLE DES NOUVELLES/Gordon Waterstone, USTA

L’homme de chevaux de longue date Scott Mogan, basé dans l’Ohio, aura 62 ans le vendredi 28 mai, ce serait donc certainement le moyen approprié de clôturer son week-end d’anniversaire si Gold Digger King pouvait remporter une victoire samedi soir dans l’amble « Open 1 Pace » pour une bourse de 22 000 $ à la piste Scioto Downs. Avec Tyler Smith dans le sulky, Gold Digger King s’élancera de la quatrième course dans l’épreuve par excellence prévue à la septième course.

Depuis son retour aux courses cette année à 5 ans, Gold Digger King a remporté quatre victoires en six départs et affiche actuellement une séquence de deux victoires consécutives dans l’épreuve de haut calibre à Scioto. Cette séquence a commencé le 6 mai avec une victoire en 1:52, puis a été suivie de son meilleur temps en carrière de 1:49.2 le 15 mai, ce qui a porté ses gains de 2021 à 52 635 $ et son total en carrière à 309 147 $.

« Je pense qu’il est aussi bon qu’il ne l’a jamais été », a déclaré Mogan à propos de Gold Digger King, qu’il entraîne depuis qu’il est âgé d’un an pour la propriétaire Linda Van Camp, dont le défunt mari T.D. a élevé le fils de Pet Rock issu de la jument Hope For Pot Gold. « Il semble s’être amélioré chaque année. »

Le départ de samedi sera le 50e de Gold Digger King en carrière, avec 16 victoires, 13 secondes et six troisièmes actuellement sur son CV. Faisant preuve de constance, l’ambleur n’a raté que trois chèques de toute sa carrière.

« Il est ultra-cohérent et adore la course », a déclaré Mogan, qui siège au conseil d’administration de l’Ohio Harness Horsemen’s Association et a été honoré en 2019 du Rambling Willie Award remis à un résident de l’Ohio qui a le plus contribué aux courses sous harnais au cours des deux dernières décennies.

Alors que Gold Digger King remportait son tout premier départ à l’âge de 2 ans en 2018, Mogan admet que cela a peut-être été un peu trop tôt. Surtout compte tenu des conditions difficiles à Scioto Downs ce mercredi de juillet.

« Il a remporté en 1:52.4 son premier départ le 4 juillet, » se souvient Morgan de cette victoire dans une division Ohio Sires Stakes de 40 000 $ lors d’un après-midi de 91 degrés Fahrenheit (33oC). « Il m’a toujours montré beaucoup de talent mais avec sa conformation, je ne pense pas qu’il était assez mature et prêt pour ça. Il faisait 105oF (41oC) avec l’indice de chaleur et cela lui a un peu coûté. Il lui a fallu un peu de temps pour récupérer. »

Gold Digger King a terminé deuxième à ses deux départs suivants dans des stakes de l’Ohio, son premier effort ayant été sa seule visite dans le cercle des vainqueurs en sept départs cette année-là. Ironiquement, c’est en juillet à sa deuxième année que Mogan pense que Gold Digger King a commencé à retrouver son chemin.

« C’était en fait en juillet de son année de 3 ans quand il a vraiment commencé à devenir un vrai cheval », a déclaré Mogan. « Il a commencé à prendre du muscle. C’était un développement physique lent. »

« Il a toujours fait preuve de talent et de vitesse, mais cela lui a pris jusqu’au milieu de ses 3 ans lorsque sa conformation a commencé à changer pour se transformer en vrai cheval. »

Alors que Gold Digger King n’a remporté que trois victoires en 18 départs à trois ans, il a été tout de même en mesure de gagner un peu moins de 100 000 $ en ramenant à la maison un chèque de paie presque à chaque départ.

De retour à l’âge de quatre ans en 2020, Gold Digger King a remporté huit victoires, cinq secondes et deux troisièmes avec 112 915 $ en gains.

Après avoir réussi des victoires consécutives à Scioto plus tôt ce mois-ci, Gold Digger King a pris congé pour un week-end. Mogan a déclaré qu’il devait apporter des modifications à son calendrier après avoir reçu une invitation dans le Battle Of Lake Erie le 5 juin à Northfield Park.

« C’était mon choix de ne pas courir la semaine dernière », a déclaré Mogan. « Je cours habituellement deux ou trois semaines avec lui et je lui donne une semaine de congé pour le garder au frais. Je ne figurais pas le Battle (of Lake Erie) car les plus grosses courses se déroulent plus tard dans l’année, donc je voulais le garder vif et frais. Mon plan initial était de lui faire faire une course samedi dernier et de lui donner congé ce samedi, mais quand Dave Bianconi m’a appelé de Northfield et m’a invité, j’ai décidé de prendre congé la semaine dernière et de courir cette semaine. »

Mogan, qui entraîne actuellement 18 chevaux au Winner’s Circle Training Center près de Scioto Downs, a six champions Ohio Sires Stakes sur son CV ainsi que deux chevaux de l’année en Ohio: K F Pro Sam et J J Hall. Il a déclaré que Gold Digger King lui rappelait en grande partie K F Pro Sam, qui a été le meilleur cheval de l’Ohio en 2001.

« J’ai eu beaucoup de bons chevaux et des champions de l’Ohio Sires Stakes, mais le seul autre cheval auquel je peux le comparer est KF Pro Sam, que j’avais il y a 20 ans », a déclaré Mogan, qui a débuté dans le milieu de la course à l’âge de 15 ans, en 1974, et a lancé sa propre écurie en 1983. « Ce cheval est le seul cheval que je n’ai jamais couru dans le (Little Brown) Jug (une cinquième place). « Ce cheval adorait aussi courir. »

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

24
Sep.

Journée nationale des palefreniers(ères), dimanche

Par DANIEL DELISLE

Standardbred Canada a initié il y a quelques années une journée dédiée aux travailleurs, travailleuses de l’ombre, dans le mo...

Lire plus
24
Sep.

Lindy The Great vise un deuxième titre dans le Caesars Trotting Classic

Par SALLE DES NOUVELLES/KEN WEINGARTNER, USTA

Lindy The Great, qui a rejoint San Pail et Fool's Goal il y a trois semaines en tant que chevaux les plus âgés de ce siècle à...

Lire plus
24
Sep.

Une description de rêve du Metro Pace pour l’homme derrière le micro

Par SALLE DES NOUVELLES/Chris Lomon, WEG Communications

Même s'il est vrai que ce sera beaucoup plus facile à dire qu'à faire, Ken Middleton, comme il l'a toujours fait, fera la des...

Lire plus