Perfect Sting et Charlie May en duel

À 1h02, le 30 octobre 2021 Par SALLE DES NOUVELLES/Ken Weingartner, USTA

Perfect Sting et Charlie May ont tous deux remporté une éliminatoire du Breeders Crown pour les ambleurs mâles de 3 ans, et leurs propriétaires chercheront une autre victoire lors de la finale de 600 000 $ samedi après-midi à The Meadowlands dans l’espoir de prendre le contrôle de la division.

Le programme de samedi débute à midi au Big M et comprend huit finales du Breeders Crown pour les chevaux âgés de 3 ans et plus.

Charlie May est classé n°10 dans le sondage Hambletonian Society/Breeders Crown de cette semaine avec 71 points. Perfect Sting est juste derrière avec 64 points. Aucun autre ambleur mâle de 3 ans n’a reçu plus d’un point.

Perfect Sting, qui a remporté son éliminatoire la semaine dernière par trois longueurs sur Chase H Hanover en 1:49.2 est le favori de la cote matinale à 5 contre 2 en finale. Charlie May, qui a gagné son éliminatoire par trois quarts de longueur sur Southwind Gendry en 1:49.1 est le deuxième choix à 3 contre 1.

« Nous attendons avec impatience la confrontation avec Perfect Sting », a déclaré Don Tiger, qui a élevé et possède Charlie May.

Joe Holloway, qui entraîne Perfect Sting, a déclaré: « J’ai eu du succès (dans le Breeders Crown), mais ce sera très spécial. »

Perfect Sting a remporté l’année dernière le Breeders Crown pour les ambleurs mâles de 2 ans dans une égalité avec Summa Cum Laude. C’était la première égalité pour une victoire dans l’histoire du Breeders Crown. Il a terminé la saison avec une fiche de 10 en 10 et a reçu le Dan Patch Award pour les ambleurs mâles de 2 ans.

Cette année, le fils d’Always B Miki-Shebestingin a remporté six de ses 15 courses, terminé deuxième à huit reprises et troisième une fois pour Holloway et le conducteur David Miller. Ses gains de 973 847 $ dépassent ceux de tous les chevaux en Amérique du Nord.

Ses deuxièmes places cette saison comprennent six courses d’une valeur de plus de 275 000 $ : le North America Cup, le Meadowlands Pace, le Tattersalls Pace, le Little Brown Jug, le Max C. Hempt Memorial et le Cane Pace. Deux de ces défaites l’ont été par « un nez », une par « un cou ». Il n’a jamais été battu de plus des trois quarts de longueur.

Perfect Sting, qui appartient aux éleveurs Brittany Farms et Val D’Or Farms, démarrera samedi de la cinquième position. Il tentera de devenir le premier cheval mâle à remporter les trophées du Breeders Crown à l’âge de 2 et 3 ans depuis Artiscape en 1997-98.

« Cela couronnerait le tout », a déclaré Holloway, qui a remporté huit trophées du Breeders Crown au cours de sa carrière qui l’a conduit au Temple de la renommée. « Je vais lui expliquer que s’il gagne ça, il n’aura pas à revoir un harnais. »

Holloway, qui a récemment changé de bride sur Perfect Sting, était satisfait de la performance du poulain lors de son éliminatoire.

« C’est le meilleur effort depuis sa première qualification cette année », a déclaré Holloway. « C’était la seule fois où j’ai respiré facilement depuis qu’il a couru cette année. »

« Il a bien terminé la course. Il a traversé le fil avec force, alors j’étais heureux de le voir. »

Charlie May, un fils de McArdle-Stipple Hanover entraîné par Steve Carter et conduit par Brett Miller, a remporté neuf de ses 18 courses cette saison et a terminé deuxième à cinq reprises. Il a gagné 622 025 $, ce qui est bon pour la deuxième place parmi tous les ambleurs mâles de 3 ans.

« Je m’attends à ce qu’il finisse l’année en beauté », a déclaré Carter, qui participe à son premier Breeders Crown. « J’étais vraiment confiant quand je suis sorti parce qu’il est en très bonne forme. C’est un grand cheval. Il se présente à chaque fois qu’il est derrière la barrière. »

Les victoires de Charlie May cette année incluent le Carl Milstein Memorial à Northfield Park, où son mille en 1:48.4 a été le plus rapide jamais réalisé par un ambleur de 3 ans sur une piste d’un demi-mille. Il a également remporté une division du Bluegrass Stakes, Perfect Sting terminant deuxième. Il a été le premier à franchir le fil dans le Meadowlands Pace, mais a été rétrogradé neuvième pour interférence.

Le poulain a été traité au Lasix après avoir perdu le championnat Ohio Sire Stakes début septembre.

« C’était inattendu de perdre ça, et inattendu qu’il saigne », a déclaré Carter. « Ce fut vraiment une perte décevante pour moi. Mais il a rebondi et a bien couru. »

Avant l’éliminatoire du Breeders Crown, Charlie May a terminé quatrième dans le Tattersalls Pace. Il était septième, à cinq longueurs de la tête, au trois-quart-de-mille, mais il a terminé en 25.4 pour se retrouver à seulement une longueur du vainqueur Abuckabett Hanover.

« Il était dans une position impossible », a déclaré Tiger. « Cela va sembler fou, mais c’était le meilleur mille qu’il ait jamais couru. Brett et moi avons parlé après la course, et il a dit qu’il était phénoménal. »

« C’est un monstre. »

Southwind Gendry et Abuckabett Hanover rejoignent Perfect Sting en tant que seuls finalistes du Breeders Crown de retour de l’année dernière. Southwind Gendry partira samedi de la première position et est le troisième choix à 5 contre 1. Abuckabett Hanover, partant de la quatrième position, a une cote de 6 contre 1. Il a terminé troisième dans l’éliminatoire de Perfect Sting.

Le vainqueur du Cane Pace, Rockyroad Hanover, est le seul autre cheval avec une cote à un chiffre. Il a une cote de 8-1 et partira de la septième position après avoir terminé troisième dans l’éliminatoire remportée par Charlie May.

Le Breeders Crown pour les ambleurs mâles de 3 ans est la sixième course samedi et la troisième des huit finales du Breeders Crown.

 

Page 1 Copy 2 Created with Sketch. Articles connexes

28
Nov.

Le Gray et Le Mazarine en tête d’affiche dimanche à Woodbine

Par WOODBINE

Un duo de stakes pour jeunes chevaux avec une bourse de 150 000 $, le Gray et le Mazarine, mettent en évidence le programme d...

Lire plus
28
Nov.

Les meilleurs chevaux dans l’action dimanche à Cal Expo

Par CAL EXPO

Oneida Blue Chip, qui a couru au plus haut niveau cet été à Running Aces dans le Minnesota, se profile comme celle à battre d...

Lire plus
28
Nov.

Braxten Boyd profite de son parcours en 2021

Par SALLE DES NOUVELLES/Gordon Waterstone, USTA

Le conducteur Braxten Boyd a remporté 224 courses au cours de ce qui semble être une année exceptionnelle. Mais 222 d'entre e...

Lire plus